L'actualité Tourangelle à la bonne température
Sport

Au bout de l’effort

Ils étaient des milliers ce dimanche à s’inscrire dans la traditionnelle trilogie 10 & 20 km de Tours – Marathon Touraine Loire Valley. Plus de 12 000 selon les chiffres officiels, avec chacun son objectif et sa raison. L’envie de se mesurer à un chrono, de participer à une fête populaire avec ses à côtés, l’envie de se dépasser et d’aller au bout de l’effort.

Mais au bout de l’effort, l’issue est malheureusement parfois tragique, comme l’a rappelé brutalement le décès de Rémi, jeune tourangeau bien connu du milieu de l’économie numérique et du monde de l’audiovisuel local, terrassé à quelques centaines de mètres de l’arrivée, à seulement 24 ans. Une tragédie qui vient rappeler avec brutalité la dureté et la violence physique que peuvent prendre ce type d’efforts.

Des efforts qui s’ils suscitent l’admiration – en témoignent les nombreux spectateurs encore présents cette année tout au long du parcours – ne sont pas anodins. Au delà de ce décès tragique, on raconte souvent que la course à pieds et sa lutte contre le chrono est avant tout une bataille contre soi-même, un dépassement de soi. A voir les corps et les esprits vidés à l’arrivée, on se dit que ce n’est finalement pas un si grand cliché que cela.

Chacun selon son niveau, aura en effet lutté une nouvelle fois hier, que ce soit sur les 10 kms, les 20 et évidemment le marathon, épreuve mythique avec son lot d’histoires, d’anecdotes et de croyances. Une épreuve où les limites sont souvent mises à rude épreuve au fil des kilomètres de bitume avalés. Entre souffrance et plaisir… des moments captés par l’objectif de Pascal Montagne :