Société

Tourangeau en vadrouille : L’Albanie vue par Vincent

Après le Brésil, le photographe tourangeau Vincent Leroux a accepté de partager avec nous son voyage récent en Albanie. A découvrir en photos avec en prime sa lecture très personnelle de cette région du Monde. Un régal qui se consomme sans modération.

Pourquoi vas-tu en Albanie ? Cette question est revenue plusieurs fois lorsque je parlais de mon souhait de visiter ce pays !
On m’a demandé, avec souvent beaucoup de compassion, si j’avais de la famille ou bien encore des obligations professionnelles pour me rendre dans ce pays car difficile de concevoir encore pour beaucoup de gens qu’il y ait un intérêt à visiter l’Albanie, pays qui a si mauvaise réputation en France ! Et bien non je suis allé 2 fois (et avec un réel plaisir) dans ce pays magnifique, une première fois en 2014 dans le sud et une nouvelle fois cette année dans le nord.
Un pays plein de contrastes qui panse les plaies encore ouvertes d’une histoire récente douloureuse mais un pays qui par sa jeunesse (1/3 de la population a moins de 18 ans ce qui en fait le pays le plus jeune d’Europe) s’ouvre les portes, je l’espère, d’un avenir riche et prospère.
Voici un voyage en photos fait de choix subjectifs comme d’habitude mais qui brosse un début de portrait de ce pays si riche en découvertes et encore très loin du tourisme de masse !

1-

Tirana (ou Tirane), capitale de l’Albanie. On ne connait pas véritablement son nombre d’habitants mais on l’estime entre 600.000 et 1 million.
L’architecture y est typique des années de « gloire » du communisme régnant en maître sur ce pays qui a vécu très longtemps coupé du reste de l’Europe. Le fronton du musée national en est un des exemples les plus frappant…
1 -Tirana fronton

2-

Tirana depuis des années est une ville qui me fascine, par son nom déjà et par son histoire tourmentée. La ville compte très peu de monuments à visiter et pourtant tellement de choses à voir. Un des bâtiments les plus impressionnants est sa pyramide. Ce bâtiment si « particulier » a été conçu par la fille de Enver Hoxha après le décès de son dictateur de père afin d’en faire un musée en son honneur. Après la chute du communisme il a été pillé et laissé à l’abandon, aujourd’hui il tombe totalement en ruine et ne sert plus que de parc de jeux pour les enfants des quartiers aux alentours qui s’amusent à la gravir !
2 - Tirana pyramide

3-

Tirana offre très peu de bâtiments à visiter et n’a pas de « potentiel » touristique majeur et pourtant j’ai eu un vrai coup de coeur pour cette petite capitale ! Cette ville fourmille de vie, d’activités, de petits métiers, de bars, de quartiers tous différents avec comme point commun un accueil extraordinaire de la part de ses habitants. Tirana est une ville à découvrir tranquillement en y flânant sans but précis et là elle s’offre tout simplement, sans fioritures mais avec un vrai bonheur !
3 - Tirana marché

4- 

L’Albanie est couverte à 70% de montagnes et on s’en rend compte très rapidement dès que l’on sort de Tirana ! Direction Gjirokaster dans le centre/sud du pays, petite ville de 20000 habitants nichée sur les flancs de la montagne Mali e Gjere. Petite ville tranquille, des paysages à couper le souffle et un accueil humain et sincère. Une des rares villes d’Albanie qui n’a pas souffert de la folie architecturale destructrice de Enver Hoxha car il y est né et a eu apparemment à coeur de conserver son patrimoine historique très riche !
4 - montagne Gjirokaster

5-

Gjirokaster se visite à pied, il faut y flâner et ne pas hésiter à partager les terrasses des bars avec les habitants (que des hommes). Des ruelles escarpées montent à la citadelle d’où on jouit d’un panorama magnifique sur la vallée. Un endroit incontournable à visiter en Albanie et où on se sent encore privilégié de le découvrir avant tout le monde !
5- Gjirokaster

6- 

Après la montagne vive la mer ! l’Albanie possède un patrimoine littoral très important que les albanais s’amusent à appeler  » la rivière albanaise ». Escale à Saranda qui est la plus grande ville de la région et décrite comme « très touristique » par le seul guide français consacré à l’albanais dont on taira le nom… Saranda est une station balnéaire agréable et quasi déserte en mai et qui a la particularité d’être située juste en face de l’île grecque (elle très touristique) de Corfou.
6- Saranda

7- 

Site incontournable à visiter : Butrint, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Butrint est un site archéologique remarquable, construite en -167 avant JC puis prise par les romains et passant de mains en mains au fil et à mesure de son histoire. Aujourd’hui il en reste des vestiges bien conservés et une visite passionnante dans un site vraiment incroyable de beauté.
7- Butrint

8-

Butrint est situé à quelques kilomètres de la frontière grecque au milieu de campagnes et de montagnes verdoyantes.
8- campagne autour Butrint

9-

La riviera albanaise est parsemée de petits villages plus ou moins jolis. Contrairement à la Croatie ou au Monténégro voisin il n’y a pas ou peu de villages pittoresques et de vieilles pierres en Albanie ! Ici la station balnéaire de Ksamil (appelée aussi modestement les Caraïbes albanaises) baignée d’eaux turquoises et bordée de restaurants ou de bars, tous vides hors saisons mais parait-il bondés en juillet et en août !
9- Ksamil

10-

Dhermi, certainement une des plus belles plages de la riviera albanaise … la photo se suffit à elle même je crois !
10- Dhermi

11-

Himare, petit village charmant et tranquille avec un port de pêche animé toute la journée ! La plupart des familles vivent de la pêche et le retour des bateaux est l’occasion pour discuter tout en travaillant ! le tourisme s’installe petit à petit mais y reste vraiment discret…
11- himare

12-

Départ de la côte albanaise par des routes vertigineuses à flanc de montagne pour arriver à Berat dans le centre/sud de l’Albanie. Ville classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO et surnommée « la ville aux mille fenêtres » on comprend facilement pourquoi… Berat est une des plus anciennes villes du pays et sa vieille cité a été aussi, comme Gjirokaster, préservée et sauvée de la folie de Enver Hoxha.
12- Beirat

13-

Deuxième phase de ce voyage avec la découverte de l’est et du nord de l’Albanie. Mai 2015, arrivée à Pogradec, petite ville située à l’extrémité est du pays et à quelques kilomètres de la frontière avec la Macédoine. Véritable coup de coeur que cette petite ville située au bord du magnifique lac Ohrid et bordée de montagnes… Un véritable paradis naturel !
13- pogradec

14-

Lin, petit village de pêcheurs et d’agriculteurs située à 25 km de Pogradec. D’un coté la pêche avec le lac Ohrid et de l’autre coté des plaines fertiles où les paysans travaillent dans des conditions difficiles et avec très peu d’aide de matériel…
14- Lin

15-

Départ de Pogradec pour un long voyage afin rejoindre le nord du pays et la ville de Shkoder, porte d’entrée des vallées du nord et des Alpes albanaises. Shkoder est une ville très pauvre, un grand bidonville est présent à l’entrée de la ville surtout rempli de paysans qui ont quitté la rude vie dans les villages de montagne. Shkoder possède aussi un quartier Rom et est malheureusement connu pour être un des hauts lieux de présence de la très active mafia albanaise… le kanun (équivalent albanais de l’omerta) y est encore très présent.
15- Shkoder

16-

A quelques kilomètres de Shkoder se trouve le pont de Mes, un des plus beaux pont Ottoman que l’on peut voir en Albanie entouré d’un paysage très impressionnant.
16- pont de Mes

17-

Le lac Koman, lieu immanquable à faire en Albanie… Naviguer sur le lac se mérite … Depuis Shkoder il faut presque 2h de route sur des pistes défoncées et abruptes pour arriver au tout petit embarcadère de Koman. Le lac est artificiel et a été crée suite  à la construction du barrage sur le Drin, c’est un des grands travaux mis en place par le dictateur Enver Hoxha afin de rendre le pays autonome en terme d’énergie. C’est une succession de paysages vertigineux, de montagnes arides et le tout baignant dans des eaux turquoises limpides….
17- Koman

18-

Bajram Curi, petite ville située à l’extrême nord de l’Albanie et à quelques kilomètres de la frontière du Kosovo est la porte d’entrée obligatoire pour la vallée de Valbona et ses montagnes. C’est une ville « nouvelle » qui porte le nom du héros national Bajram Curi, l’architecture communiste est présente partout et la ville est assez pauvre, elle a été également très touchée pendant la guerre civile albanaise puis la guerre du Kosovo.
18- bajram Curi

19-

La vallée de Valbona, point final de ce voyage en Albanie ! Cette vallée est située à l’extrême nord du pays et à quelques kilomètres de la frontière avec le Monténégro. Ce parc naturel est traversé par la rivière Valbona et ses eaux bleu turquoise d’une grande pureté. Cette région est désenclavée depuis très peu de temps et va s’ouvrir au tourisme, la route goudronnée pour y accéder a été terminé seulement en octobre 2014… On y trouve le plus haut sommet des Alpes dinariques, le maja Jezerce et ses 2692m. Des paysages magnifiques faits de montagnes avec des neiges éternelles, des prairies, des sentiers de chèvre, etc… ne cherchez pas d’hôtel il n’y en a pas encore mais les fermes du coin vous logent sans aucun problème !
19- Vallée Valbona

20-

Pour finir ce voyage je voulais absolument mettre la photo d’un enfant car en Albanie la jeunesse et les enfants sont omniprésents ! L’Albanie est le pays le plus jeune d’Europe alors souhaitons à ce pays le meilleur dans une région d’Europe où les tensions ethniques et religieuses sont malheureusement encore bien présentes…
20- enfant valbona

Vous pouvez retrouver toutes les photos de ce voyage en Albanie sur ce lien : 

https://www.flickr.com/photos/vincnet37/collections/72157649124691511/

Print Friendly, PDF & Email