Société

Mondial du fromage : le lait dans tous ses Etats

Attention cet article est doublement mortel. D’abord, si vous haïssez le fromage, ne voyant en lui que des morceaux infâmes de moisissures de lait, l’haleine fétide dégagée par le Vinci avant même d’en pousser les portes vous aura fait quitter la Touraine en courant (on dit que certains étaient partis en week-end prolongé très loin, exprès). A l’inverse, si vous êtes amateur de la chose, éclairé ou pas, et qu’à la question «Abandonneriez-vous femme et enfants pour une tome de brebis ?» vous avez une demi-seconde d’hésitation, ce même Mondial du Fromage – 2e du nom – risque d’être pour vous un voyage sans retour !

DSC_3635

140 exposants, 23 nationalités, 700 tonnes de fromage pour environ 3000 visiteurs professionnels du monde entier attendus : le Vinci avait mis les petits plats dans les grands pour ce rendez-vous unique au monde, ou presque (un an sur deux l’équivalent a lieu au Salon de l’Agriculture), depuis que les Américains ont laissé tomber les Cheese Awards juste après avoir couronné Rodolphe Le Meunier en 2007, notre régional de l’étape, qui affine dans des caves magiques à Bléré et propose son alléchante sélection au commun des mortels aux Halles de Tours.

DSC_3606

C’est justement ce «chef fromager», meilleur ouvrier de France, qui co-organise cet événement surprenant qui s’inscrit évidemment idéalement dans un paysage local déjà très tourné vers la gastronomie et son rayonnement, aux côtés d’organismes prestigieux comme l’Institut Européen d’Histoire des Cultures de l’Alimentation (l’IEHCA, très discrètement niché dans un vieux bâtiment à deux pas de la Place Plum’), d’un label international attribué par l’UNESCO (Tours Cité Internationale de la Gastronomie en Val de Loire) et du tout récent Vinopole à Amboise, pour ne citer que quelques références sur un territoire qui en regorge.

DSC_3680

Meilleur fromager du Monde, mode d’emploi

Pendant ces trois jours (7, 8 et 9 juin), Tours a rassemblé la crème des fromagers et des experts en fromage, avec des Master Class, des conférences et l’attribution du désormais fameux titre de «Meilleur fromager du Monde». Après la Japonaise Miyuki Murase lors de la première édition en 2013 (et non, le «pays des 300 fromages» n’a pas le monopole de la discipline !), c’est le Français Fabien Degoulet qui l’a emporté cette année. Un Français qui, au passage, travaille depuis plusieurs années au… Japon.

CSC_3698

Comment devient-on le meilleur fromager du monde ? vous demandez-vous certainement. Un ensemble de compétences sont mises à rude épreuve : une dégustation blind test, un QCM, la présentation d’un fromage (le connaître, avoir des petites anecdotes sympa à son sujet et donner une irrésistible envie à son auditoire de se jeter dessus à la fin), la découpe (savoir couper un morceau de 250 grammes pile de plusieurs variétés de fromage, donc de bien connaître leurs différentes densités), réaliser une spécialité fromagère à partir d’un bleu ou d’un comté ou encore concocter un sublime plateau de fromage avec un budget de 150 euros (dépensé aux Halles de Tours samedi dernier par chaque concurrent).

DSC_3605

Il y a aussi un prix du meilleur produit, ce qui doit être un sacré casse-tête eu égard au niveau général des fromages présentés sur les différents stands, avec des centaines de références dans tous les styles, de toutes les régions de France et du Monde, du frais, du vieux, du cuit, du cru, du mou, du dur… Une vache à lait n’y retrouverait pas son veau !

CSC_3706

Nous avons quitté le Vinci l’eau à la bouche et la langue pendante et nul doute qu’en attendant le Mondial 2017, de multiples fromages seront dévorés sans vergogne, le sourire aux lèvres et la tête dans les nuages (de lait).


Deux degrés en plus

> Le site officiel du Mondial du Fromage

> L’article de La Rotative sur la polémique autour de l’affligeante affiche de l’appellation Sainte-Maure. Seule appellation sur le salon à avoir de grands posters avec une femme nue (et une paille très suggestive à sa droite), le Sainte-Maure s’est donc malheureusement distingué pour autre chose que la qualité de ses légendaires fromages, au grand dam de ses indéfectibles amateurs.

arton1043-03d93-14ec5

Print Friendly, PDF & Email