• CDNT
  • CDNT

Covid-19 : pas de culture avant début février en Touraine, pas de restos avant mi-février

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Que faut-il retenir des dernières annonces du gouvernement après la conférence de presse organisée ce jeudi au ministère de la santé à Paris ? Quelles seront les conséquences concrètes en Indre-et-Loire ? On vous fait un résumé ci-dessous…

En ce moment l’Indre-et-Loire recense plutôt moins de cas de Covid-19 qu’un grand nombre de départements français…

  • 587 cas du 28 décembre au 3 janvier
  • 14 901 tests réalisés en 7 jours
  • 3,9% de résultats positifs

Ce sont les chiffres les plus bas de la région. Cela dit, la tension hospitalière reste importante :

  • 35 personnes soignées en réanimation mercredi
  • 63 personnes en service de médecine

Bref, la vigilance demeure selon les autorités. Et Jean Castex n’a pas dit autre chose ce jeudi soir lors de sa première grande conférence de presse de l’année consacrée à l’épidémie. Le 1er ministre a évoqué une situation « fragile » avec 15 000 nouveaux cas en moyenne dans le pays, trois fois plus que l’objectif du gouvernement pour lever les restrictions. Résultat : la réouverture des cinémas, des théâtres, des musées et autres activités culturelles ou de loisirs est – encore – reportée. Cette fois, il est question d’une reprise « progressive » début février. Si les chiffres s’améliorent d’ici là. Une mauvaise nouvelle pour les artistes et les professionnels du secteur. Un nouveau point est prévu le 20 janvier pour leur donner de la visibilité, une fois qu’on aura du recul sur les données sanitaires après les fêtes de fin d’année.

A LIRE SUR INFO TOURS : Notre point sur la campagne de vaccination en Indre-et-Loire.

Concernant les bars et restaurants, ce qui était pressenti se confirme : le gouvernement n’autorise pas la réouverture le 20 janvier et parle désormais de mi-février « a minima » : « Nous continuerons de soutenir l’ensemble des secteurs impactés » assure le locataire de Matignon (les formulaires de demandes d’aide pour décembre seront disponibles vendredi 15 janvier). Les remontées mécaniques des stations et, plus globalement, le monde du sport sont également concernés par ces décisions. Et là encore un point est programmé le 20 janvier pour envisager une réouverture lors des vacances scolaires de février.

Pas de durcissement du couvre-feu en Touraine

Appelant à poursuivre le strict respect des gestes barrières, le 1er ministre et le ministre de la santé Olivier Véran se sont dits préoccupés par l’apparition des variants du coronavirus très contagieux en Afrique du Sud et au Royaume-Uni. D’ailleurs, les frontières avec nos voisins britanniques restent fermées sauf pour quelques cas exceptionnels qui doivent présenter un test négatif de moins de 72h si c’est pour passer de la Grande Bretagne à la France. Pour éviter une flambée des cas, le couvre-feu à 20h est maintenu au-delà du 20 janvier et même 18h pour les départements les plus impactés par la maladie. L’Indre-et-Loire n’est pas concernée mais le Cher le sera peut-être d’ici dimanche après concertation avec les élus locaux.

Enfin, Jean Castex a indiqué qu’il n’excluait pas le recours « à des mesures nationales supplémentaires si nous faisons le constat que nous en avons besoin. Nous devons réagir vite en cas de nouvelle accélérations du virus. » Désormais, les personnes positives isolées à domicile pourront bénéficier systématiquement de la visite d’une infirmière pour évaluer leur état de santé et les accompagner.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !