Politique

Les fauteuils de la victoire

A la veille de la session plénière qui va réélire François Bonneau comme Président de la Région Centre-Val de Loire, 37 degrés vous dévoile une partie des vice-présidences. Entre surprise et reconnaissance…

La semaine a été rude pour François Bonneau et les socialistes. La victoire de dimanche dernier a vite laissé la place aux négociations âpres pour les vice-présidences. Dès dimanche soir, certains se voyaient déjà dans le costume de tels ou tels portefeuilles.

Marc Gricourt, maire de Blois, 1er vice-président de la Région Centre-Val de Loire

Ce matin, le conseil régional et ses 77 conseillers se réunissent pour nommer l’exécutif régional. Sans surprise, François Bonneau sera réélu président pour un second mandat. A ses côtés, comme Premier Vice-Président en charges des finances, c’est Marc Gricourt, le maire de Blois, qui sera élu. Une surprise de taille surtout pour les élus tourangeaux qui n’ont pas démérité dans la mince victoire de F. Bonneau devant le centriste Philippe Vigier.

L’Indre-et-Loire aura trois vice-présidences pour faire avaler la pilule « Gricourt »

En contre-partie les amis de Jean-Patrick Gille, chef de file des socialistes d’Indre-et-Loire et député de Tours, auront trois vice-présidences pour faire avaler la pilule « Gricourt ». Vraisemblablement, Cathy Munsh-Masset aura la vice-présidence à l’Education. De son côté Mohamed Moulay devrait être désigné vice-président aux sports. Autres postes clés, JP Gille sera le président du groupe socialiste à la région, tandis que Pierre-Alain Roiron, maire de Langeais, devrait être président de la commission des finances. Pour les partenaires, Pierre Commandeur, conseiller municipal d’opposition à Tours, se verrait attribuer la présidence de la commission Enseignement Supérieur et Numérique. Il sera, par ailleurs, questeur à la région. De belles délégations pour ce représentant du micro-parti, l’UDE. L’égérie du Parti Radical de Gauche, Mélanie Fortier, sera rapporteuse du Budget. La vice-présidence au transport ferroviaire (20% du budget régional) irait elle à M. Fournier, l’élu socialiste du Cher.

De leur côté les Verts d’EELV sont bien servis avec trois vice-présidences. En tout treize vice-présidences réparties comme suit :

Indre-et-Loire : 3 Vice-présidences + 1 à EELV

Loir-et-Cher : 1 VP + 1 EELV

Loiret : 2 VP + 1 EELV

Indre : 1 VP

Eure-et-Loir : 2 VP

Cher : 1 VP

Print Friendly, PDF & Email