Politique

la Région lance la reconquête de l’après crise

Le conseil régional Centre-Val de Loire se réunit ces jeudi et vendredi 2 et 3 juillet  pour acter un plan de relance de plus de 100 millions d’euros en faveur des entreprises, de la recherche, de la formation et du tourisme. Face à une baisse importante de ses recettes la Région financera cet effort « sans précédent » d’abord par l’emprunt avec à la clef une hausse significative de l’endettement.

Le Conseil Régional mobilisé pour sortir de la crise

 

C’est une session à multiples facettes qu’entament les conseillers régionaux ce jeudi 2 juillet et demain avec de nombreux et très divers dossiers allant d’un plan bio, à la défense de la biodiversité et à l’apprentissage en passant par le tourisme ou les aides aux entreprises. Mais c’est naturellement la sortie de crise qui va avant tout mobiliser la région. « A situation totalement exceptionnelle, session et mesures exceptionnelles », commente François Bonneau, le président du Conseil régional. Le tissu industriel de la région va en effet enregistrer des « effets économiques considérables », avec à la clef des milliers de licenciements ou de disparitions d’entreprises. « Il faut regarder devant nous pour retrouver de l’activité et du plein emploi, poursuit François Bonneau, il faut résister, résister et ne rien céder même si on n’empêchera pas tout ».

La région investit et va investir massivement pour cette sortie de crise : plus de 100 millions d’euros, un « premier rempart contre la crise » et une condition de la reprise qui ne sera pourtant pas une copie conforme du passé. Le « nouveau démarrage » inclura en effet « l’écologie industrielle, les circuits courts, les énergies renouvelables, les relocalisations ».

Lire la suite sur MagCentre

Print Friendly, PDF & Email