C’est pas connu, mais c’est vachement bien : Aucard de Tours

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

On va bien souvent voir en concert des groupes et des chanteurs qu’on connaît depuis longtemps ou dont on a beaucoup entendu parler à la télé et à la radio. Et si pour une fois, on allait découvrir directement quelqu’un qu’on ne connaît pas sur une scène tourangelle ?

La programmation musicale locale est très riche et diversifiée et on passe bien souvent à côté de belles découvertes. Nous vous proposons notre sélection furieusement subjective, avec un zoom de temps en temps sur un groupe/artiste qui va passer par ici dans peu de temps. »

Ouais on entend les râleurs d’ici : “quoi ils ont craqué 37°, d’où Aucard c’est pas connu ?”. Rassurez-vous on le sait bien que ça existe Aucard, on en a vaguement entendu parlé par deux ou trois “Bétonneux“ (nom donné à la faune de Radio Béton -ndlr-) croisés ici ou là, dans les salles de concerts au long de l’année. Il y en a même depuis quelques temps qui ne font que de nous parler de ça quand on les croise :

-“Alors tu viens quel jour à Aucard ?”

-‘Encore 10 dodos et c’est Aucard, je suis super excité’

Bon tout ça pour dire que si nous sommes d’accord sur le constat de dire qu’Aucard est bel et bien connu, archi-connu, une référence même, le festival de Radio Béton a le don et le talent pour nous trouver chaque année une programmation hybride et riche en y incluant des pépites musicales peu connues mais qui bien souvent enflamment la plaine de la Gloriette en enflammant un public qui n’attend que cela.

Sans se raconter d’histoires, on va tous passer des soirées à Aucard sans forcément connaître les groupes qui jouent. C’est là toute la force de ce festival : savoir attirer un public par sa réputation, son ambiance “village” pour reprendre les mots d’Enzo, le programmateur, dans le TMV de la semaine, mais aussi attirer le curieux par la diversité musicale proposée.

L’édition 2016 ne déroge pas à la règle avec un melting-pot musical et un savoureux mélange de têtes d’affiche aux styles différents (Les Sheriff, Debout sur le Zinc, Onyx, Jeanne Aded, Boris Brejcha…) et de découvertes. Bref, Aucard c’est une véritable pochette surprise et cela serait dommage qu’il en soit autrement.

Cette année nous avons noté quelques groupes qu’il ne faudra surtout pas rater (attention liste non exhaustive !) :

– Les Mystery Lights, qui joueront uniquement pour la seconde fois en France. Le groupe New-Yorkais, coup de coeur du programmateur, risque de faire déhancher la foule grâce à leur rock très 70’s. Un rock qu’ils teintent de sonorités soul depuis leur signature sur le label Daptone Records. Un son hybride qu’ils livreront quasiment en exclusivité, le groupe n’ayant que très peu diffuser sur le net, le résultat de ce virage musical.

YouTube video

Bombay : Les Néerlandais de Bombay devraient donner envie de danser également avec leur pop-rock inspirée à laquelle ils apportent une touche de fraicheur et de fun, transformée en énergie communicatrice sur scène nous promet-on. Une bombe pop-rock, grunge qui commence à faire parler d’elle ces dernières semaines et qu’il serait vraiment dommage de louper.

YouTube video

– Puisqu’on est dans l’envie de danser, tous ceux qui aiment remuer leurs fesses en rythme ne devront pas manquer Da Chick et ses ambiances Disco-Funk capables de transformer n’importe quel espace en dancefloor.

YouTube video

Un degré en plus :

> La programmation jour par jour sur le site d’Aucard

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu