ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Sophie Auconie, députée en alerte

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires non…

Cette semaine, découvrons ce que pense la députée UDI de la 3ème circonscription du Lochois, conseillère métropolitaine de Tours et conseillère municipale de Tours Sophie Auconie.

« Faire une belle photo d’élue au travail, c’est capital. Chaque détail compte. D’une il faut toujours vérifier que l’écran du smartphone n’est pas bloqué sur le niveau 37 de Candy Crush et que les documents sur la table sont bien en rapport avec le thème de la réunion en question. Le sourire compte aussi : ni trop décontracté, ni trop figé.

Ensuite, il y a le style… Là, concrètement, j’ai peut-être oublié que le foulard rouge pouvait être interprété comme un symbole de soutien à un mouvement anti-Gilets Jaunes. En vrai, c’est juste que j’ai perdu un pari avec la maire PCF de Saint-Pierre-des-Corps.

Quoi qu’il en soit, l’image doit véhiculer un message fort, volontariste. Face à la défiance des Français envers les élus, notre rôle est de montrer un quotidien surchargé entre réunions, rencontres, et débats… sans oublier, quand même, d’aller de temps en temps à la télé en ayant envoyé au préalable un message à sa mailing list afin de promouvoir ce rendez-vous incontournable. En ce moment mon téléphone est en alerte 24h/24, j’hésite même à embaucher pour gérer mon agenda. Eh oui : Macron a tellement parlé avec son Grand Débat que les chaînes vont devoir compenser avec des voix d’opposition constructive comme la mienne.

Pourquoi moi ? Bah, en tant que porte-parole de l’UDI je suis une des premières sur la liste. Enfin, une des premières personnalités tourangelles sur la liste… A une époque le maire de La Riche a essayé de me challenger avec son rôle dans l’Association des Maires de France mais sa dernière apparition sur une antenne nationale c’était pour Europe 1, et niveau audience ça marche moyen en ce moment… Autre argument : je suis ancienne députée européenne. Le scrutin pour Bruxelles approchant, ça fait une bonne raison de plus de penser à moi. »

Print Friendly, PDF & Email