ChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps, #182 : le pouvoir du vers

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

Avec le printemps refleurissent les poèmes dans les rues de Tours, ce qui change un peu des rimes parfois pauvres vues et entendues pendant les manifestations des Gilets Jaunes (en revanche on apprécie la créativité badine des élèves de lycées marchant pour le climat). Quoi qu’il en soit, c’est sur fond jaune que s’écrivent ces strophes aperçues Porte de Loire il y a déjà quelques semaines. Coïncidence ? Assurément.

Je vais vous confier un secret badin… Il se murmure que les équipes du chantier des hôtels se récitent ces écrits au retour de la pause déjeuner pour se donner du courage dans l’après-midi. Mais le vendredi soir ils retombent en enfance et reprennent la chanson des 7 nains de Blanche Neige (qu’environ 17% d’entre vous doivent désormais fredonner).

Allez, faisons un jeu vous et moi : la dernière fois que vous avez appris un poème par cœur, c’était quand ? Je ne parle pas des rimes de Vianney ou – pour faire local – Philémone. Je pense plutôt à ces poésies et fables enfantines, celles que l’on récitait avec certitude au coin du feu avant de se liquéfier le lendemain devant toute la classe. Quand même, avouez que c’était un exercice plus motivant qu’une satanée liste de verbes irréguliers ou les règles de probabilité ! Et si on suggérait un poème au bac ? Écrit, appris et récité : 100% confection maison. Jean-Michel B. si tu me lis…

Écrire, lire et transmettre les mots est un exercice captivant, en être bénéficiaire est un privilège. Alors comme le suggèrent ces feuilles volantes, arrêtez-vous le temps d’imprégner quelques phrases dans vos esprits, notez-les s’il le faut, quitte à ce que ça serve de légende à un selfie. On s’en contentera.


Un degré en plus :

Pour découvrir toute la collection des Signes des Temps cliquez ici. Et si vous aimez cette chronique, retrouvez une compilation des plus belles proses de ses 3 premières années dans un livre paru chez les Editions Sutton. En vente dans toutes les bonnes libraires 😉

Print Friendly, PDF & Email