ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Jean-Patrick Gille, l’archiviste

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires non…

Cette semaine, voyons ce que pense le conseiller régional socialiste et ex député de Tours Jean-Patrick Gille quand il prend cette photo pour le lancement de la démolition des casernes Beaumont-Chauveau.

« Il ne faut pas que je rate mon cliché… Bien cadré, pas flou… Clic, clac, Christophe Bouchet est dans la boîte ! Pris en flagrant délit d’autocongratulation sur un projet imaginé par une équipe municipale qu’il a combattue, et qu’il combat encore. Un beau souvenir que je ne manquerais pas d’encadrer, à côté de celui de la première pierre du haut de la Rue Nationale.

Alors, je sais, en ce moment ce n’est pas très original une photo de Christophe Bouchet. Il est partout, tout le temps : une annonce par jour. Pas très nouvelle politique : on dirait la méthode Sarkozy de l’époque saupoudrée d’un enthousiasme macronien. C’est sa manière de faire campagne, je respecte. Après tout ça me donne de bonnes occasions de faire des tweets sarcastiques, ce qui est devenu ma marque de fabrique, un vrai troll. Et puis il est marrant Christophe, il peut pas s’empêcher de répondre, c’est plus fort que lui. Et avec la campagne qui débute à fond les ballons, j’ai pas fini de m’amuser… ».

Print Friendly, PDF & Email