Chroniques-SociétéChroniques

[On aurait pu vous en parler] La cérémonie d’accueil des nouveaux Jocondiens

Nos boîtes mail débordent ! Chaque semaine nous recevons des dizaines d’invitations pour relayer des événements forcément incontournables. Certains reviennent carrément tous les ans, au risque pour nous d’écrire quasiment la même chose d’une fois sur l’autre. En plus de ça, il faut bien dormir. Cette année, c’est décidé : nous ne pourrons pas être partout ! Et tant pis si cela crée des frustrations. Cela dit, nous avons trouvé LA solution : relater une fois par semaine des actualités tourangelles sans bouger du bureau, avec une petite dose de mauvaise foi.

« Chères Jocondiennes, Chers Jocondiens.

Je ne serai pas très long, le vouvray ça se réchauffe vite… Derrière mon masque vous pouvez deviner le sourire qui illumine mon visage à l’idée de vous voir rejoindre notre belle commune. Vous venez d’emménager, et je suis déjà sûr que vous appréciez la quiétude de cette ville qui – à n’en pas douter, et un peu grâce à vous – finira par être plus peuplée que Bourg-en-Bresse et Angoulême, après avoir déjà dépassé Millau, Aurillac et Dreux.

Bien sûr, ce n’est pas la taille qui compte mais avant tout la qualité de vie. Le tram peut vous emmener jusqu’à Tours Nord où vous verrez que l’architecture aléatoire n’est pas seulement une spécificité jocondienne mais rayonne sur toute la Métropole. Dans un futur que l’on espère proche, vous pourrez vous baigner en maillot de bain fluo dans le Lac des Bretonnières puis vous déhancher devant la scène du Temps Machine. Même faire la chenille si ça vous chante (conseil d’ami, surveillez vos arrières afin d’éviter la fuite de la vidéo sur TikTok).

Notre ville est en pleine mutation et bientôt nous espérons pouvoir inaugurer un café-laverie, un bar à houmous et une boulangerie-friperie-fleuriste. N’ayez crainte, notre tournoi de tennis reprendra et vos enfants pourront ainsi faire leurs premières expériences de ramasseurs de balles.

Côte festivités, aux beaux jours, Les Années Joué offriront au quartier de la Rabière les gros titres de nos amis de la presse pour de bonnes raisons. Je n’ai pas encore parlé des pistes cyclables et des bienfaits de l’agriculture urbaine, mais rassurez-vous : moi aussi j’ai un vélo et j’ai déjà mangé du tofu.

Je ne vous souhaite que du bonheur à Joué-lès-Tours ! »

Ce discours aurait pu être celui du maire Frédéric Augis samedi 26 septembre lors de la cérémonie d’accueil des nouveaux Jocondiens. Mais le moment convivial est annulé, cause Covid. Qu’on se rassure, le kit de bienvenue sera tout de même envoyé à tous les invités !

Print Friendly, PDF & Email