A la uneCulture

Midi Minuit par Terres du Son : une deuxième soirée endiablée

Des gens qui bougent dans tous les sens, qui chantent fort, en bref qui profitent… Le festival du Domaine de Candé à Monts s’est offert un samedi soir particulièrement positif.

Les choses n’ont pas très bien commencé… Ouvert dès 11h, l’éco-village gratuit de Midi Minuit par Terres du Son a eu bien du mal à trouver son public pour sa première journée. La faute à une météo bien incertaine, et plus humide que ce que l’on espérait. Les averses se sont enchaînées jusqu’au début de soirée, parfois bien fortes, trop pour attirer du monde. Et pourtant il y a de belles choses à faire dans cet espace qui demeure ouvert et en accès libre ce dimanche ainsi que mercredi : des associations à rencontrer (Greenpeace, Stop Harcèlement de Rue…), des artisans à découvrir (des couronnes de fleurs, par exemple), des concerts à écouter ou des jeux à tester avec les enfants.

Une fois les portes du village fermées à 19h, ce sont les grandes scènes de l’espace payant qui ont pris le relais. Un peu de boue sous les chaussures mais rien d’insurmontable. Les nuages ont commencé à se faire moins menaçants, chassés par les beats qui ont commencé à déferler en averses sur la prairie. Les premiers ceux du Tourangeau Pti’Sam, introduction bien vitaminée d’une soirée qu’Hervé a fait monter d’un cran juste après, communiquant son énergie à un public qui commençait à grossir devant la scène Candé. Le chanteur à la voix si reconnaissable, si chaleureuse, n’a pas manqué d’être suivi par une assistance qui reprenait régulièrement ses refrains tubesques avec entrain.

Alors que la file d’attente grossissait pour commander frites, burgers ou falafels, Flavia Coelho a encore fait monter la température d’un cran. Pas celle de l’air, relativement frais pour ce début de mois de juillet, mais d’une prairie qui ne retenait plus ses mouvements, les yeux tournés vers la Brésilienne toute entière dans le partage, la communion, la générosité.

S’en est suivi le concert le plus attendu de cette 2e soirée du festival : le retour d’IAM à Candé, 8 ans après son dernier passage pour un Terres du Son. Le quatuor rap n’a pas du tout déçu. Les téléphones se sont levés, les refrains ont flotté en l’air, les garçons ont balancé toute leur fougue et leur flow pendant plus d’une heure, s’offrant le plaisir d’un peu de rab pour aller plus loin que la conclusion attendue sur Je danse le MIA. En face il y avait des fans souriants, remuants, à peine rassasiés. Les plus gourmands ont fini la soirée devant Massive Dub Corporation, conclusion motivante d’une soirée musicale comme on les aime.

Découvrez ci-dessous notre 2e résumé vidéo du festival en une minute, et rendez-vous ce dimanche pour voir Grand Corps Malade, Silly Boy Blue ou Feu! Chatterton : des places sont toujours disponibles à la vente.