Avec La Rabouilleuse, la Loire a son école pour la comprendre

Facebook
Twitter
Email

Née en 2011 à l’initiative de Clément Sirgue, avec une volonté d’éducation à la nature autour de la Loire, l’association « La Rabouilleuse » est aujourd’hui bien ancrée dans le territoire. Cette « école de Loire » comme elle se nomme elle-même multiplie en effet les activités à l’année : entre balades en bateau traditionnel, mais aussi formations de navigations, grimpe d’arbres, … Une démarche d’éducation et d’écologie populaire assumée pour mieux sensibiliser au fleuve royal.

activité de sensibilisation pour le jeune public (c) La Rabouilleuse

« Sensibiliser et rassembler dans la joie »

En une dizaine d’années, la Rabouilleuse a connu des remous mais aussi une belle croissance grâce à son équipe de passionnés composée aujourd’hui de plusieurs salariés et de 180 adhérents bénévoles. Tous se retrouvent dans le projet impulsé par Clément Sirgue. Aujourd’hui l’association est stable, après avoir connu ces dernières années une belle dynamique conduisant à de nombreux projets comme le Grand Retournement qui accueille le temps d’un événement sur les pontons des bateaux des plasticiens, cinéastes, ensembles musicaux, compagnies de théâtre, de cirque…, ou encore le festival bisannuel « La Petite Mussette », un forum d’activité en plein nature qui rassemble près de 2000 personnes à chaque édition dans une ambiance festive. Ce dernier mot est répété à plusieurs reprises par Samuel Botreau, l’un des salariés de l’association. « On s’inscrit dans une démarche de réflexion sur les liens que nous avons avec le fleuve, mais nous souhaitons également rassembler dans la joie » précise ce dernier.

« La Loire est une source d’émerveillement et d’inquiétude à la fois »

La Loire, ce fleuve si souvent mentionné et admiré, mais également souvent méconnu, la Rabouilleuse en fait donc son terrain de jeu et d’expérimentation tout au long de l’année. La Loire un fleuve qui a forcément attiré les regards cet été avec les épisodes de canicule et de sécheresse. « On se rend compte qu’il y a une prise de conscience collective de plus en plus forte sur la préservation du fleuve. C’est un excellent témoin de ce qui se passe aujourd’hui, mais aussi un témoin de l’histoire. C’est à la fois une source d’émerveillement et d’inquiétude » narre Samuel dans un discours passionné sur cet élément naturel qu’il pratique au quotidien sur l’eau ou dans les airs. Ce dernier a en effet amené au sein de la Rabouilleuse, l’activité de grimpe d’arbres dont il est spécialiste et régulièrement amène des groupes sur l’île de la Métairie pour des initiations et découvertes dans les cimes des arbres. Une autre façon d’observer et comprendre la richesse du milieu ligérien.

Une activité parmi d’autres pour l’association qui environ 5000 usagers chaque année. Le grand public via les balades commentées organisées entre mai et fin septembre (et sur réservation le reste de l’année), mais aussi les scolaires et adolescents (près de 1000 accueillis en 2021) à travers des stages ou journées découvertes du milieu naturel, les ITEP et IME… Le caractère social de l’association est important également avec des activités organisées avec les centres sociaux ou encore avec le dispositif culture du cœur via le Capsul Collectif qui organise chaque été des journées « Jazz sur Loire » dans une démarche d’ouverture à la culture pour tous.

Crédits photos : © la rabouilleuse

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !