Société

Signes des Temps #87 Trouver le Nord, avenue de la Tranchée

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

20170216_180415

Ma vieille tante me le répétait sans cesse : «De l’autre côté, c’est des étrangers !». Et elle ne parlait pas de la Manche ni de la Méditerranée, mais de la Loire. A Tours. D’ailleurs avant, de l’autre côté de la Loire c’était pas Tours, hein. Mais un jour, une colonne de chars d’assaut a franchi le Pont Wilson au petit matin et le lendemain, Saint-Symphorien était annexé par la Ville de Tours sans une goutte de sang versée. Et ouais, il est comme ça le Tourangeau, alors tremblez Joué-lès-Tours et Saint-Avertin !

Bref, au cas où ça vous aurait échappé, l’avenue de la Tranchée c’est au nord, c’est même LE nord. D’ailleurs c’est marqué dessus, comme l’atteste cette photo réalisée sans trucage. Quand certaines villes parlent tranquillement de «rive gauche» vs «rive droite», Tours a opté pour «Tours centre» vs «Tours Nord», le truc super vendeur qui te glace les sangs avant même que tu sois passé de l’autre côté. Sur le plan marketing, c’est un peu l’appellation qui tue et il serait peut-être temps qu’une agence spécialisée dans les «marques territoriales» (attention, on ne parle pas ici de la propension des matous à pisser dans les coins) propose un truc plus sexy pour décrire la rive droite tourangelle ; un truc du genre «Tours Colline» ou «Ligeris Hills» ou «Quartier coteau».

Ou alors, à l’opposé, on pourrait envisager une scission, faire faire demi-tour au tram à l’entrée du Pont Wilson (c’est techniquement possible) parce qu’on ne mélange pas les torchons et les serviettes, redonner aux octrois leurs fonctions d’antan (faire payer 10 boules à ces salauds de nordistes chaque fois qu’ils veulent traîner leurs guêtres rue Nationale), déchoir de leur nationalité de Tourangeaux ces Tourangeaux de pacotilles. Les plus extrémistes envisagent de faire sauter tous les ponts de la ville pour ne plus jamais entrer en contact avec les habitants de Tours Nord et se contenter de leur faire des doigts d’honneur à distance en buvant des mousses à la guinguette.

Et après dans la foulée, on s’attaque à «Tours sud», hein, parce que le repli sur soi, y’a bien que ça de vrai.

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email