Société

Signes des Temps #45 Déco nazie dans la campagne tourangelle. Ou pas.

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

DSC_2182

Ah qu’il était bon le temps où la théorie du complot se cantonnait à de soi-disant images subliminales qui disaient «Votez Mitterrand» dans des pubs à la télé. On disait à l’époque que parmi les 24 images secondes, des complotistes bricoleurs glissaient une image pour faire passer un message l’air de rien. Les petits coquinous.

Aujourd’hui l’époque a changé et cela ne vous aura sans doute pas échappé : le Mal est partout. Et surtout, le Doute est partout, comme le titrait joliment Voutch, l’un des dessinateurs les plus corrosifs et efficaces de sa génération, pour l’un de ses albums. Entre l’excès de naïveté («Ah bon, il s’est vraiment arrêté à la frontière allemande, le nuage de Tchernobyl ?») et l’excès de paranoïa («T’as vu la forme de l’escalier du nouveau centre commercial là-bas, et bien si tu le regardes d’ici la tête en bas en le cachant de moitié avec ta main comme ça, ça forme un symbole maçonnique !»), il est désormais évident que c’est le second qui est en train de l’emporter haut-la-main, la «via media» entre les deux qui s’appelle la Raison étant visiblement tout à fait passée de mode, voire en passe d’extinction.

Bref, ainsi, l’autre jour, au détour d’un champ, dans un beau paysage paisible, déconnecté des insanités quotidiennes déversées dans mes oreilles par l’actualité, pensant à juste titre être protégé dudit Mal et dudit Doute, voilà que mes yeux se posent sur cette jolie toiture de ferme et que je frôle la chute de mon vélo.

Quoi ?! me hurlai-je. La propagande SS ! En 2016 ! Sur une toiture en pleine cambrousse ?! Ni une, ni deux, je dégaine mon smartphone, le rallume, envoie la photo à BFM TV qui la relaie aussitôt, qui est reprise dans les 5 minutes par CNN, dont un journaliste m’appelle pour me demander de témoigner sur ma découverte et me géolocaliser. J’ai à peine le temps de repartir du site que des voitures débarquent et que les caméras s’installent, cernant la ferme. La police s’en mêle dans le quart d’heure qui suit, le paysan et sa famille sortent ahuris et sont arrêtés manu militari par les forces spéciales, le fabricant de toiture aussi à 350 kilomètres de là, et tout ceci fait la une du 20 heures que j’ai retrouvé avec joie sitôt rentré dans mon petit gîte loué pour le week-end. Je me suis vu à la télé et j’ai dit fièrement à mes enfants : «T’as vu, Papa, il est devenu journaliste aujourd’hui !».

Arf.

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email