SociétéChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps, #176 : à fond les ballons !

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

Une préfecture, c’est austère. Ceinte de hauts murs, protégée par une grille partiellement dorée et gardée chaque samedi après-midi depuis trois mois par des policiers en tenue anti-émeute, celle d’Indre-et-Loire n’échappe pas à la règle. A l’intérieur, on y découvre le faste mobilier de la République : une pendule, un grand tableau, des dorures, un bureau en bois brillant… A part pour le sapin de Noël en décembre, pas de place pour les digressions stylistiques : les objets les plus modernes sont les cadres avec la photo du président et des câbles USB qui doivent servir lors des visioconférences.

Et pourtant voilà que deux ballons de baudruche surgissent sur le portail… La Préfète fête-t-elle son anniversaire ? Ont-ils été accrochés pour célébrer la remontée du Président dans les sondages ou la première journée sans radar automatique peinturluré depuis six mois ? Y a-t-il eu Grand Débat au sein du personnel pour décider de leurs couleurs ?

Spoiler : rien de tout ça. C’est l’œuvre de Gilets Jaunes qui se plaisent à utiliser le lieu comme outil revendicatif, comme des agriculteurs ou des profs avant eux. Ces ballons peuvent symboliser une volonté pacifique, ou un esprit taquin : si vous les faites éclater, vous trahissez les règles du jeu. Ils ne sont pas restés en place bien longtemps et nul ne sait ce qu’ils sont devenus.

Permettons-nous quelques hypothèses… N°1 : la Préfète les a gardés en prévision du pot de départ d’un(e) prochain(e) stagiaire de l’ENA. N°2 : un(e) militant(e) de La République En Marche passant dans le coin les a brûlés en dansant autour du brasier pour enjoindre les esprits à provoquer la fin du mouvement. N°3 : des CRS sont repartis avec pour renouveler leur stock de cibles d’entraînement. N°4 : ils se sont envolés côte à côte pour porter un message de réconciliation dans le ciel d’un pays fracturé.


Un degré en plus :

Pour découvrir toute la collection des Signes des Temps cliquez ici. Et si vous aimez cette chronique, retrouvez une compilation des plus belles proses de ses 3 premières années dans un livre paru chez les Editions Sutton. En vente dans toutes les bonnes libraires 😉

Print Friendly, PDF & Email