SociétéChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps #167 : Les gilets jaunes sont partout

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

« C’est jaune, c’est moche, ça va avec rien, mais ça sauve des vies », disait le couturier Karl Lagerfeld dans une pub pour la sécurité routière au sujet des gilets jaunes, il y a quelques années. Qui aurait cru alors que ce bout de tissu réfléchissant allait devenir à ce point tendance ? Le gilet jaune est à la hype du moment ce que le bonnet rouge – autre élément de style incomparable – a été à l’automne 2013.

On en parle tellement, qu’on en voit partout. Un agent d’autoroute sur le bord de la voie en jaune, paf direct on l’imagine en poste avancé de la jacquerie du 17 novembre 2018. Un agent EDF en intervention. Idem. Un cycliste qui passe devant nous. Non on ne peut pas y croire, et pourtant qui sait ? Ils sont partout nous dit-on, ils sont nombreux, ils vont bloquer le pays… L’idée fait son chemin. Même sur les vélos-cargo – que certains imaginent comme la voiture de demain en ville -, à l’image de ce gilet jaune érigé en protège-selle. Non on n’y croit pas une seconde, ce ne peut pas être un signe de ralliement à un mouvement aussi peu écologique ? Certainement pas, mais à force d’ériger des symboles partout, il faut reconnaître qu’on finit pas s’y perdre. D’ailleurs depuis 5 ans, je ne mets plus de bonnet rouge de peur d’être pris pour un virulent breton briseur de portique…

 


Un degré en plus :

Pour découvrir toute la collection des Signes des Temps cliquez ici.

Print Friendly, PDF & Email