Société

Signes des Temps #15 : Amoureux grave, boulevard Heurteloup

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

Photo-0301

La grande classe. Car même si ce n’est pas dans le marbre qu’il est gravé ce prénom, il va durer quelques mois. On imagine mal l’employé municipal demander à son équipe de faire disparaître ce tag à coup de hâche (une autre interprétation du terme «hashtag» ?).

Ce prénom grandit donc là fièrement, différent de jour en jour, l’arbre pansant sa plaie peu à peu, mettant à sa manière très personnel les points sur les i. Des lettres d’écorce sobrement découpées, laissant apparaître au passage les insoupçonnés dessous d’une essence (on dirait que «Julien» est écrit en sapin).

Lettres anonymes sans doute tracées de nuit, sans commentaire parasite type cœur traversé d’une flèche, nom de famille, signe «plus» suivi d’un autre prénom égal AESD.

Tout est donc possible : n’importe quel Julien, n’importe quel sentiment, n’importe quelle histoire. Si ça se trouve c’est le Julien lui-même qui a marqué son territoire à l’ancienne, dans cet îlot potentiellement sauvage qu’est le mail Heurteloup, quasiment dénué d’inscriptions justement, mais entouré par celles des nombreux magasins et panneaux de signalisation qui le bordent.

Print Friendly, PDF & Email