L'actualité Tourangelle à la bonne température
ArticleReportage-SociétéReportagesSociété

Rechercher un emploi, c’est aussi un sport

Il y a quelques jours, la 4S – le club de tennis de table de Tours – organisait une manifestation inédite : un forum pour l’emploi avec animation sportive. Un succès : 350 personnes sont venues. Ambiance.

tennis-de-table-tours-2

Salle Jean-Claude Cissé de Tours, un jeudi à 15h : deux gendarmes en uniforme sont en train de jouer au tennis de table. A leur droite, 2m plus loin, un militaire en treillis fait la même chose avec une jeune homme et il s’affole un peu : « ce n’est pas juste, il en a fait en club ! » Quelques minutes plus tôt, tous les trois étaient assis derrière leur stand, prêts à accueillir des demandeurs d’emploi pour leur présenter les campagnes de recrutement de l’armée et de la gendarmerie. Ils ont aussi prévu d’y retourner après leur partie… Entre temps, l’armure aura été brisée.

Rendre la recherche d’emploi conviviale, moins institutionnelle… C’était l’objectif de la 4S Tours ce 9 novembre. Pour la première fois, le club tourangeau dont l’équipe première évolue en Pro B (et qui cartonne en ce début de saison), se lançait dans l’organisation d’un forum pour l’emploi avec une partie dédiée aux recruteurs et l’autre aux sportifs, les deux étant explicitement incités à se mélanger. Un tel dispositif n’est pas inédit (ça s’était fait autour du foot il y a deux ans ou sur le thème du handisport il y a quelques jours dans le Loiret) mais il reste relativement rare et original. La preuve : le succès a été au rendez-vous avec 350 entrées recensées sur la journée, en majorité des jeunes.

p1040224
p1040230

Ambition de la journée : « créer de nouveaux réseaux et leviers pour les chercheurs d’emplois, susciter des rencontres et des échanges. On joue notre rôle d’acteur social et d’un club citoyen ancré dans les problématiques de notre territoire » explique la 4S qui voulait « s’appuyer sur les valeurs du sport pour aider les entreprises à trouver des collaborateurs pouvant mettre en avant leurs qualités dynamiques et ambitieuses. C’est aussi un bon moyen d’avoir confiance en soi et dans les autres. »

Les entreprises ont semble-t-il apprécié la démarche : une petite trentaine de recruteurs étaient présents dans la sécurité, la restauration ou encore l’intérim.  « Le message c’est de dire qu’il ne faut pas hésiter à se lancer si l’on a des projets. Même si on n’arrive pas à les réaliser, il y a toujours quelque chose que l’on réussit » note Philippe Protat qui s’occupe de la communication du club.

p1040227
p1040232

Invité d’honneur de la journée : Laurent Marais. A l’origine, son domaine c’est plutôt l’aviron (champion du monde et d’Europe, 15 podiums nationaux et internationaux). Désormais, il est dirigeant de Formatic Centre et voit beaucoup de liens entre le monde du sport et celui de l’entreprise : « il y a plusieurs passerelles. Il faut notamment avoir des projets. Quand c’est le cas, on reste motivé. On se donne plus de moyens et d’enthousiasme. Parfois on se perd un peu dans le travail, on finit par subir son job. Il faut donc se donner des objectifs pour y reprendre du plaisir. Il y a aussi un gros travail de management à faire pour réussir sur ce point. »

p1040225

Alors que les jeunes restés en manteau et sac à dos revivent les belles heures de leurs années collège en reprenant une raquette de ping pong en main, l’entraîneur de l’équipe de Pro B David Rigault les observe d’un oeil bienveillant… « Ils se débrouillent bien… Ils sont dynamiques… En tout cas tous sont là pour se rencontrer, le sport est un formidable outil pour créer du lien. » Sur la journée, 180 contacts ont été noués. La 4S prévoit de faire un bilan afin de savoir combien ont pu déboucher sur des créations d’emploi. L’affluence lui a en tout cas donné envie de renouveler l’expérience, même si elle montre aussi que l’emploi reste difficile à trouver en 2017…