SociétéA la uneReportage-Société

Les Ostéos du Cœur : le déblocage pour tous

On connait évidemment les Restos du Cœur qui distribuent des repas aux plus démunis. A La Riche, c’est un autre genre d’association qui s’installe une fois par mois dans les locaux du centre Equinoxe : Les Ostéos du Cœur, une initiative d’ostéopathes tourangeaux qui dispensent des séances gratuites à celles et ceux qui n’ont pas les moyens de se rendre dans leurs cabinets. Rencontre.

equinoxe-la-riche

Un lundi presque comme les autres pour Anne et Catherine : ostéopathes dans l’agglomération tourangelle, elles enchaînent les consultations : une toutes les heures de 8h30 à midi. Ce qui change : elles ne sont pas dans leur cabinet et ne demandent rien à leurs patientes et à leurs patients une fois le travail terminé. Solidaires, elles donnent de leur temps pour offrir des séances à des personnes qui n’ont pas les moyens de débourser une cinquantaine d’euros pour débloquer leurs tensions.

« On a conscience que tout le monde n’a pas une mutuelle qui peut prendre en charge l’ostéopathie » reconnaissent les deux femmes, « pourtant il y a des besoins réels, certaines personnes ont des tensions importantes qu’il faut travailler en profondeur, on a du travail ! » Les résultats sont là : « des patients se sentent mieux dès la fin de la séance, d’autres que l’on revoit plusieurs fois nous disent qu’ils ont été soulagées après. »

Une dizaine de bénévoles

Répartis dans 4 salles du centre Equinoxe de La Riche, Les Ostéos du Cœur peuvent y accueillir 12 patients par mois, et le planning – géré par le Secours Populaire de Tours – affiche rapidement complet. Les séances, précédées d’un entretien pour identifier les douleurs et leurs éventuelles causes, durent en moyenne 45 minutes, elles sont accessibles aux enfants comme aux adultes, y compris les personnes en situation de handicap, « et on prend toujours du temps avant et après pour expliquer ce que l’on fait » précisent Anne et Cahterine.

osteos-du-coeur-tours-4

« Au tout début, on sortait d’école avec une collègue et on s’est vite motivées pour monter quelque chose à Tours pour faire de l’ostéopathie solidaire, comme ça existe déjà dans d’autres villes, dont Orléans » explique Floriane Vinerier, la cofondatrice de l’association qui rassemblait un quatuor de professionnels au début, fin 2017, et une dizaine aujourd’hui. «

Bientôt des séances d’ostéopathie solidaire au Sanitas à Tours

« On était dans l’attente, on ne savait pas trop si cela allait intéresser les gens mais si, ça répond bien : on affiche complet à chaque fois » s’enthousiasme Marine Roblin, une autre bénévole. « C’est appréciable de donner de son temps sans rien attendre en retour, d’apporter du confort à ces personnes-là. » « C’est vraiment un apport de santé » complète Floriane Vinerier : « on travaille sur des lombalgies, des maux de tête, des maux de ventre… Ça change vraiment leur vie. On a vu des personnes remotivées pour chercher un emploi, passer plus d’entretiens dès la première séance, c’est très réjouissant. »

« Le but est vraiment de suivre ces personnes, voir leur évolution » détaille encore Marine Roblin, « une deuxième fois ça fait du bien, en une fois c’est difficile de tout régler d’où la nécessite d’une deuxième séance. Ensuite on peut leur demander de ne revenir que dans 4-5 mois ou dès qu’ils en ressentent le besoin. »

Soutenus par le département, Les Ostéos du Cœur réfléchissent maintenant à étendre leurs actions, notamment via une installation au Sanitas, à Tours. Le projet est en cours d’élaboration avec le Planning Familial.

 

Un degré en plus : la page Facebook des Ostéos du Cœur. L’association est par ailleurs en recherche constante de professionnels bénévoles.

Print Friendly, PDF & Email