SociétéChroniquesChroniques-Société

[On aurait pu vous en parler] La cérémonie des vœux de Ste-Maure-de-Touraine

Nos boîtes mail débordent ! Chaque semaine nous recevons des dizaines d’invitations pour relayer des événements forcément incontournables. Certains reviennent carrément tous les ans, au risque pour nous d’écrire quasiment la même chose d’une fois sur l’autre. En plus de ça, il faut bien dormir. Cette année, c’est décidé : nous ne pourrons pas être partout ! Et tant pis si cela crée des frustrations. Cela dit, nous avons trouvé LA solution : relater une fois par semaine des actualités tourangelles sans bouger du bureau, avec une petite dose de mauvaise foi.

Plus de 200 communes en Indre-et-Loire, 31 jours au mois de janvier et un constat qui s’impose : cette année encore, impossible de répondre présent à toutes les cérémonies de vœux annoncées dans le département. Déception car à la rédaction, les idées ont fusé :

« Et si on faisait un comparatif pour savoir quelle commune sert le meilleur vin au pot d’après discours ? »

« On pourrait peut-être chronométrer les cérémonies pour voir quel maire parle le plus longtemps ? »

« Et si on organisait les Bonne Année Awards avec la plus belle déco de salle des fêtes, la plus belle cravate/le plus beau tailleur de maire et le petit four le plus original ? »

Ces angles de reportage resteront au placard. L’avantage : ne pas trop multiplier les déplacements aux cérémonies de vœux augmente les chances de réussir son Dry January (même s’il y a toujours une bouteille de jus de pomme qui traîne quelque part sur le buffet ce qui forme une bonne alternative au pétillant). Inconvénient : cette stratégie réduit les chances d’avoir la fève, plusieurs discours s’achevant par le partage d’une galette des rois (en particulier à Tours).

Au final, nous avons quand même traîné notre carnet de notes dans quelques communes. On pensait aussi aller à Ste-Maure-de-Touraine… et on aurait dû car le clip de Nouvel An version 2020 a dépassé les 100 000 vues en moins d’une semaine. Le voir sur grand écran aurait été un sacré privilège. A défaut, voici le compte rendu que l’on aurait pu écrire, généré par un logiciel capable de produire à la chaîne des articles imitant le style des correspondants de presse :

« Pas de café gourmand mais du fromage AOP et du Vouvray ce vendredi pour conclure la cérémonie des vœux de Ste-Maure-de-Touraine.

Plus que jamais en 2020, cette commune célèbre pour son fromage de chèvre a joué la carte du terroir mais aussi de l’humour, un clip vidéo précédant le traditionnel discours du maire. Quelle ne fut pas notre surprise en découvrant une réécriture d’un des tubes les plus agaçants, entêtants des derniers mois : celui du groupe Trois Cafés Gourmands, le tout illustré par des images de la ville et de ses environs. A la sortie de la salle, tout le monde reprenait en chœur « J’ai la Touraine en cathéter », en particulier Marie, infirmière Avenue du Général de Gaulle qui a demandé au groupe si elle pouvait utiliser la mélodie comme musique d’attente pour les appels de ses patients.

La chanson s’imprime tellement facilement dans le crâne qu’on en oublie vite le nombre de rues refaites cette année, combien de lampadaires ont été rénovés et le montant de la nouvelle baisse de dotations de l’Etat. Et pourtant, toutes ces infos figuraient dans le discours du maire. »

 

Print Friendly, PDF & Email