Société

Le 37, locomotive nationale de l’électromobilité !

Avec 70 bornes de recharge pour 100.000 habitants, l’Indre-et-Loire est en France le deuxième territoire après l’Ile de France en terme de densité d’équipement pour l’électromobilité, phénomène en pleine expansion dans le monde. En 2017, le seuil de 420 bornes de chargement sera atteint dans le 37, soit 3 % du parc national. Des chiffres d’autant plus exceptionnels que la Ville de Tours fait baisser la moyenne en étant à ce jour curieusement absente de ce projet essentiel, notamment pour atteindre les différents objectifs de réduction des émissions de CO2, dont le Grenelle 2 qui a fixé à 7 millions le nombre de bornes installées en France d’ici 2030.

DSC_4402

La Touraine recèle décidément de nombreux trésors cachés et cette première conférence de presse du Syndicat Intercommunal d’Energie d’Indre-et-Loire (SIEIL) permet au grand public de découvrir aujourd’hui l’avance considérable de notre département en terme d’infrastructure pour les usagers de véhicules électriques, avec un maillage du territoire qui permet d’être toujours à moins de 30km d’une borne. «Il est important de rassurer les futurs usagers déjà sur ce point», explique l’un des membres du SIEIL, structure dynamique et créatrice d’emploi. Né en 1937, le premier syndicat en France à avoir déposé un dossier auprès de l’ADEME pour l’aide au déploiement des infrastructures de recharge comptait trois salariés il y a encore une quinzaine d’années, approche de 40 personnes aujourd’hui et continue à étoffer ses troupes. Il lui faut notamment développer sa société EnerSieil, qui a pour objet «l’aménagement et l’exploitation de moyens de production d’énergie décentralisée ainsi que la promotion de la maîtrise de la demande d’énergie». Un syndicat dont le bureau est constitué exclusivement d’élus locaux, au premier rang desquels le maire de Chinon Jean-Luc Dupont.

DSC_4427

Un réseau opérationnel et facile d’accès

Ne négligeant pas les zones rurales, le réseau de bornes permet de se déplacer sans calculs d’autonomie compliqués. Adoubées par l’Architecte des Bâtiments de France, les bornes – commercialisées par une entreprise finlandaise, mais fabriquées dans l’Eure – offrent une ergonomie en phase avec notre époque et un design qui sait se fondre dans un paysage appartenant souvent à un secteur sauvegardé, voire «estampillé» Unesco. Le SIEIL a aussi choisi une entreprise finlandaise pour le système d’exploitation qui comporte trois points : le service aux usagers, la supervision par l’opérateur et tout le système monétique, l’un des rares parfaitement au point et ayant fait ses preuves sur le territoire français !

Les enjeux de l’interopérabilité

Ce n’est pas un gros mot, mais essayez de le prononcer trois fois de suite sans trébucher et vous verrez ! Pour faire simple, disons que si vous franchissez le cap d’abandonner votre voiture «thermique» pour un VE (véhicule électrique), il est préférable que vous puissiez quitter le 37 pour traverser le 49 afin de vous rendre dans le 44 sans risquer de ne plus jamais revoir votre ville natale parce que les bornes des autres départements ne sont pas compatibles avec votre véhicules et que vous tombez en rade… Sans aller jusqu’à ces extrêmes, ce point reste encore un peu compliqué. «Je travaille dans toute la France, explique Hervé Sachot directeur de la logistique chez Caudalie entreprise de la Cosmetic Valley orléanaise, et pour pouvoir naviguer, j’ai besoin d’une trentaine de cartes, chacune correspondant à une interface différente.»

En revanche côté prises, les compatibilités restent correctes. Ce qui est moins évident sur le plan européen, même si un décret du 12 janvier 2017 va permettre de faire avancer les choses, la France devant désormais se mettre au diapason. L’interopérabilité, dans un monde idéal, serait d’être capable de traverser l’Europe de part en part avec son véhicule électrique, en le rechargeant n’importe où avec son téléphone portable ou une carte unique.

DSC_4400

Vers des trajets de plus en plus longs

Même si aujourd’hui la grande majorité des trajets effectués avec un VE sont assez courts, cette technologie ne pourra pas se développer à grande échelle si elle ne concerne pas les personnes qui effectuent régulièrement de longs trajets, nationaux comme transnationaux. D’autant plus que l’innovation technologique permet aux nouveaux véhicules une autonomie de 300 kilomètres ou plus : il serait dommage que le manque d’uniformisation des logiciels de chargement des bornes viennent freiner cette évolution et l’engouement croissant des citoyens.

Alors, la faute à qui ce manque de coordination ?A l’Etat d’abord, qui, pour atteindre les objectifs fixés au niveau européen et ceux qu’il s’est lui-même fixé, pourrait taper du point sur la table pour imposer un système unique aux différents opérateurs. Un bon moyen pour se fâcher avec pas mal de monde sans doute. Aux opérateurs ensuite, beaucoup se faisant fabriquer des bornes et des systèmes sur mesure, sans se soucier si ce sera compatible à 50km chez son voisin.

DSC_4457

La Touraine, terre d’accueil électro-compatible !

«Nous avons choisi un système standard pour être compatible avec le maximum d’automobilistes venant de l’extérieur de notre département, nous explique Dominique Ménard, directeur d’EnerSieil. Une région touristique comme la nôtre ne peut pas se permettre de passer à côté de cet enjeu : un touriste allemand, italien ou espagnol doit pouvoir recharger son véhicule lorsqu’il vient visiter les châteaux de la Loire !».

L’énergie qui contribuerait à sa manière au rayonnement de la Touraine : voilà une belle métaphore. Fort de son statut de précurseur et de leader, le SIEIL espère bien dans les prochains mois et les prochaines années convaincre ses voisins plus ou moins lointains de l’intérêt de se coordonner sur les choix effectués lors de la mise en place des futurs réseaux de chargement des véhicules électriques.

Un degré en plus

> Pourquoi rouler électrique ?

> Les quatre bornes les plus utilisées dans le département sont à : Saint-Cyr, Joué, Larçay et Sorigny.

Crédits photos : Laurent Geneix

Print Friendly, PDF & Email