SociétéChroniquesChroniques-Société

[La bouteille du week-end] Touraine rouge 2018, L’affreux Jojo, Geoffrey de Noüel

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

Parce que j’avais adoré « Brigand côt », cuvée de côt produite par Geoffrey de Noüel, jeune vigneron récemment installé à Saint-Maure de Touraine, j’ai eu assez naturellement envie de découvrir les autres cuvées de ce vigneron bio, et notamment son cabernet franc, puisque son vignoble, au pays des chèvres, borde le Chinonais, terre d’élection du cabernet franc.

Jolie robe grenat dont les reflets violets témoignent de la jeunesse du vin, une robe soutenue, profonde, qui traduit sans doute autant la belle concentration de la vendange, que l’absence de filtration trop sévère, pour mieux respecter le vin.

Le premier nez est fermé. En termes techniques, on appelle ça « réduit ». J’avais eu la même impression sur la cuvée Brigand côt et, de la même manière, il faut prendre le temps de carafer le vin ou, au minimum d’ouvrir la bouteille à l’avance, si on veut en saisir toute la subtilité.

Le vin s’ouvre sans difficulté pour nous présenter un second nez nettement plus intéressant.

Quelques notes de fruits rouges (cerise et prune) mais surtout un bouquet de notes florales complexe et enivrant. De la violette sans doute mais aussi de la pivoine et quelques autres fleurs que je n’ai pas toutes identifiées !

En bouche, ce sont d’abord les fruits qui reviennent en force. Et en premier lieu, la fraîcheur vive d’un bel assemblage de fraises et de framboises. C’est très aromatique et très agréable.

On est ensuite séduit par la texture du vin. Ça ne manque pas de tanins, mais ils sont parfaitement fins et soyeux et emplissent la bouche comme une agréable caresse.

Puis, en fin de bouche, reviennent les notes florales, soutenues peut-être par quelques touches épicées. Pour un cabernet franc si jeune, voilà un vin étonnamment mûr et prêt à boire. Même si on serait très curieux de le redéguster dans 3 ou 5 ans, convaincu qu’il se sera nécessairement amélioré.

C’est la bouteille parfaite pour accompagner une jolie pièce de viande grillée ou un bœuf mijoté.

J’avais écrit il y a quelques mois, à propos du côt de Geoffrey de Noüel, qu’ « on saura désormais qu’à Sainte-Maure de Touraine, au milieu des chèvres, il existe également un jeune vigneron plein de talent ». Après avoir découvert son cabernet franc, je persiste et signe !

* Touraine rouge 2018, L’affreux Jojo, Geoffrey de Noüel

La Peuvrie, 37800 Sainte-Maure-de-Touraine

Tél : 06.18.44.01.30

* 12 € à La Cabane à Vin

23 place du Général de Gaulle

37500 Chinon

Tél. : 02 47 95 84 58

http://www.lacabaneavin.fr

Sur Facebook : https://www.facebook.com/La-Cabane-à-Vin-Chinon

 

 

Print Friendly, PDF & Email