ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du week-end] Tintamarre, Pétillant naturel chenin blanc 2016, Château Gaudrelle

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation. 

Vous n’êtes pas obligés de faire la sieste avec moi. Ni de me suivre jusqu’au bout de mes rêves. Mais au réveil, partageons le « Tintamarre » de ces gorgées de chenin frais !

IMG_3320I have a dream. Le rêve d’un dimanche à la campagne. Comme la plancha accouchait de succulentes pièces de viande marinées, on s’était laissés aller à trop manger. On avait un peu bu aussi.

Et il devait être écrit quelque part que c’était un dimanche à sieste. Une sieste moite et agitée. Une sieste d’été, bercée de sueur, du chant des oiseaux et des rares bruits de la campagne. Je me souviens qu’on entendait aussi la petite fontaine qui coule au milieu de la cour.

Quand on se réveille de ces siestes, il faut quelque chose d’assez incroyable, un vrai supplément d’énergie, pour nous redonner du peps.

On a beau se passer le visage sous l’eau fraîche, on a beau se donner quelques claques, rien n’y fait.

On s’est retrouvés sous la tonnelle, au fond du jardin. Quelqu’un, sans doute quelqu’un qui ne dormait pas, avait eu la bonne idée de préparer une tarte aux pommes. Et un autre avait apporté le « Tintamarre » qu’il fallait pour nous réveiller.

« Tintamarre », c’est la nouvelle cuvée du Château Gaudrelle à Vouvray. Un « pétillant naturel », c’est à dire un vin effervescent qui s’est fait avec les seuls sucres naturels du raisin.

Des raisins mûrs et un élevage court pour préserver tout le fruit du cépage chenin. Une bouteille bouchée par une capsule – comme la bière ! – façon sans doute de nous dire que le Château Gaudrelle, qui nous a habitués à des grands vins un peu sérieux, nous livre là une gaudriole.

Mais une gaudriole pleine de fruit et de plaisir. Une gaudriole un peu sérieuse en somme.

Au nez, explose pour notre plus grand plaisir la fraîcheur d’une granny smith. Ça fait penser à des bonbons à la pomme, ça évoque la fraîcheur et la rosée du matin. On y perçoit assez précisément l’odeur du cépage chenin : celle que l’on retrouve, au moment des vendanges, dans les caves de Vouvray, lorsque le jus s’écoule sous le pressoir.

En bouche, quelques grammes de sucre résiduel équilibrent parfaitement l’acidité vivifiante du chenin pour donner une impression acidulée. La bulle est fine et agréable. Ce Tintamarre est plein d’énergie ! C’est exactement ce qu’il faut pour se réveiller d’une sieste estivale, c’est la bouteille à partager au jardin, sous la tonnelle, dans l’après-midi.

Je ne saurais pas vous en dire tellement plus : je me suis réveillé à la deuxième gorgée et mon rêve a pris fin.

* Tintamarre, Pétillant naturel chenin blanc 2016, Château Gaudrelle

7,90 € TTC à la propriété

Château Gaudrelle
12 Quai de la Loire 
Clos de l’Olivier 
37210 Rochecorbon
Tél. : 02 47 25 93 50

http://chateaugaudrelle.com
Sur facebook : https://www.facebook.com/chateaugaudrelle/

* Parce qu’elle vient juste de sortir, cette cuvée n’est pas encore disponible chez les cavistes tourangeaux. Mais si un caviste l’adopte, qu’il nous envoie un mail à la rédaction et nous le signalerons à nos lecteurs dans une prochaine chronique !

 

Print Friendly, PDF & Email