SociétéChroniquesChroniques-Société

[La bouteille du week-end] IGP Vendée 2016, 100 % Négrette, Eric Sage

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

IGP Vendée 2016, 100 % Négrette, Eric Sage

Je crois que je me souviendrai longtemps de ma bouteille du week-end d’Halloween 2019 ! Je n’ai pas tellement peur des sorcières, citrouilles et autres fantômes, mais ce jeudi soir, en faisant le tour des cavistes pour trouver une belle bouteille à commenter, j’ai été frappé d’épouvante : il n’y avait plus de cavistes !

Pschitt ! Disparus, envolés, évaporés… La Cité de la Gastronomie était soudain privée de ses ambassadeurs des terroirs. Quelle horreur !

Je peux vous assurer qu’une ville sans caviste, c’est un vrai cauchemar. Plus personne pour nous émerveiller, pour nous raconter les appellations, les cépages, les terroirs, les millésimes, les domaines…

« Trick or Treat ! » Un sort affreux avait visiblement fait disparaître tous les cavistes de Tours !

J’ai compris plus tard qu’il ne s’agissait pas d’un sort mais d’un arrêté préfectoral… C’est moins romanesque… Visiblement, on voulait m’obliger à commenter la dégustation d’une bouteille de vodka bon marché, un infâme liquide pas très bon, qui pique et qui chauffe.

J’ai préféré attendre que les cavistes réouvrent leur rideau pour trouver une boisson plus agréable. Et pour me remettre de tant d’émotions, il me fallait absolument un vin plein de gaieté. Un de ces vins de Loire fruité et gouleyant que Jean Carmet appelait les « vins du matin ».

Et sans l’aide de mon caviste, jamais je n’aurais découvert ce vigneron de Vendée que je ne connaissais pas. A Brem-sur-Mer, Eric Sage produit une cuvée « 100 % Négrette ». La Négrette, c’est un cépage rare. On en cultive a peine plus de 30 ha en Vendée et, sans que personne ne connaisse l’origine du lien entre la Vendée et le sud-ouest, c’est également un des cépages de l’appellation Fronton, à côté de Toulouse.

Au nez, j’ai immédiatement été séduit par les fruits. C’est puissant et intense, ça sent le cassis à plein nez.

En bouche, on retrouve l’opulence des fruits noirs mais le cocktail aromatique devient plus complexe : aux fruits viennent s’ajouter des arômes épicés de réglisse et des arômes floraux de violette. Le lien entre la vendée et le sud-ouest devient presque évident tant ce vin, né au bord de l’Atlantique, nous transporte sans difficulté vers la chaleur du sud-ouest et les violettes de Toulouse ! En tous cas, un parfum d’été, qui donne envie de retrouver rapidement les vacances et le littoral vendéen !

C’est un vin ensoleillé, généreux, qui reste gouleyant sans pour autant manquer de structure tannique.

Jamais à l’aveugle je n’aurais parié sur un 2016 tant il reste frais et fruité.

La finale est longue et aromatique et on garde longtemps en bouche le souvenir de tous ces beaux arômes.

Dégustez le à l’apéritif ou appréciez le comme compagnon de charcuteries ou de viande blanche. Il vous transfèrera un peu de toute cette énergie solaire qu’il a emmagasinée au bord de la mer !

 

IGP Vendée 2016, 100 % Négrette, Eric Sage

Chemin du Garenne

La Mignotiere

85 470 Brem-sur-Mer

Tél. : 06 37 75 08 99

https://ericsage.wixsite.com/website

 

* 11,90 € à la cave 22 sur vins
22, rue Néricault Destouches, 37000 Tours,
Tél. : 02 47 66 10 16
Sur Facebook : Facebook.com/22survins/

Print Friendly, PDF & Email