Société

Circulation rue Nationale : «Pousse-toi de là que je m’y mette»

La circulation à vélo rue Nationale est un casse-tête au sens figuré, et une roue qui se coince dans un rail du tram à 15 ou 20km/h est un casse-tête au sens propre ! Vendredi dernier à l’heure de pointe du soir, des policiers municipaux interpelaient systématiquement tous les cyclistes qui roulaient dans l’espace tram (mais pas ceux qui slalomaient tranquillement entre les piétons), même un ancien adjoint de la Ville de Tours s’est fait tiré les oreilles au passage. Très joueurs, nous avons interpelé l’un des policiers à notre tour…

Photo-0222

Une amende très amère

«Nous vous rappelons que c’est 135 euros, si vous roulez sur les voies du tram. Aujourd’hui nous faisons juste de la prévention, mais…»

Le hic c’est que côté trottoirs, la cohabitation entre cyclistes et piétons est très compliquée. Difficulté que nous ne manquons pas de signaler au policier qui est pour la paix des ménages (après tout, c’est son boulot) : «Si tout le monde y met du sien, tout se passe bien.» Ce qui, en négatif, donne à peu près ceci : «Si tout le monde fait n’importe quoi, ça finit en guerre civile»

La rédaction de 37°, très bien documentée, connaît évidemment les coupables, que voici :

1/ C’est la faute aux cyclistes

VRAI : certains cyclistes roulent trop vite dans un espace qui est censé être partagé avec des piétons. C’est l’écart de vitesse qui pose le plus problème. Et puis ce n’est pas parce que vous roulez à vélo que vous êtes forcément super cool. Vous pouvez aussi être un gros goujat.

2/ C’est la faute aux piétons

VRAI : certains piétons pensent être seuls au monde et ne savent pas ou se moquent du fait qu’ils sont dans un espace partagé. Injustice : vendredi soir, les policiers n’interpelaient pas les piétons qui traversaient les rails du tram n’importe comment. Une question : pourquoi un cycliste qui roule sur les voies du tram paierait 135 euros et un piéton qui marche dessus ne paierait rien ?

3/ C’est la faute au tram

VRAI : quelle idée de faire passer le tram rue Nationale ! Et puis pourquoi un tram à Tours, hein, ça ne sert à rien ! Et ça a coûté des millions en plus, non mais, ho. Et c’est nos impôts. Alors si en plus il faut payer des amendes à cause du tram, où va le monde, Thérèse ?

Plus sérieusement, on en revient hélas toujours au même : c’est d’une part de la faute de quelques personnes irrespectueuses et/ou irresponsables («Il suffit d’un ou deux excités !» disait le célèbre philosophe Thierry Rolland à son disciple Jean-Michel Larqué) et d’autre part, il faut bien le dire, d’une espèce d’incongruité circulatoire qui, soyons clairs, interdit de facto toute circulation cycliste rue Nationale, dès lors qu’il y a un peu de monde sur les trottoirs, c’est-à-dire en gros du lundi au samedi de 9h30 à 19h30…Nos reporters ne reculant devant rien, l’un d’eux a tenté l’expérience et descendu la rue Nationale à vélo un jour d’affluence en nous rapportant une preuve en vidéo. Bonne nouvelle, il est vivant :

Print Friendly, PDF & Email