Société

Chenonceau: le “château des dames” au patrimoine mondial de l’UNESCO

magcentrev2

Dix-sept ans après, un oubli a été réparé dimanche à Cracovie (Pologne): le château de Chenonceau (Indre-et-Loire) a été intégré au Val de Loire patrimoine mondial de l’UNESCO. Jusqu’ici le château de Marie de Médicis et de Diane de Poitiers, un des bijoux de la vallée de la Loire, n’en faisait pas partie.

Le “château des Dames”, comme il est surnommé, a, en effet, été édifié en 1513 sur la vallée du Cher , rivière qu’il enjambe grâce à un pont-galerie célèbre, à quelques kilomètres à vol d’oiseau de la Loire. Etant donné le rayonnement mondial dont jouit ce château privé qui appartient à la famille Menier, le dossier bien ficelé par la DRAC (Direction régional des affaires culturelles) et par la Mission Loire, gardienne du Val de Loire patrimoine mondial, n’a pas rencontré d’obstacle majeur auprès des membres de la 41 ème session de l’Unesco.

“Il s’agit d’une modification mineure mais amplement méritée”, dit-on à la Mission Loire à Tours, en précisant que le dossier a été déposé en début d’année 2017 par l’Etat. Ce classement de l’Unesco en tant que “paysage culturel exceptionnel”, un corridor de 260 km sur le fleuve royal, avait été attribué le 30 novembre 2 000, lors de la 24 ème session de l’Unesco. Il s’agissait alors du deuxième paysage culturel français classé après Saint-Emilion (Gironde) en 1999. Il traverse quatre départements, le Loiret, le Loir-et-Cher, l’Indre-et-Loire et le Maine et Loire sur 159 communes, et comprend une kyrielle de châteaux, Sully, Beaugency, Meung-sur-Loire, Blois, le Clos-Lucé, Amboise, Villandry, Azay-le-Rideau et, entre autres, l’abbaye de Fontevraud en Pays-la-Loire…

Chenonceau, édifice modèle de la Renaissance, et ses jardins magnifiques, est déjà le château le plus connu et fréquenté du Val de Loire (avec Chambord), et de France avec plus de 900 000 visiteurs annuels dont 40% d’étrangers. “C’est une mise en valeur supplémentaire” que cette inscription dans ce périmètre du classement qui va de Sully-sur-Loire (Loiret) à Chalonnes (Maine-et-Loire) aux portes d’Angers.

Cette extension est un atout supplémentaire pour l’attrait touristique du Val de Loire et de la région Centre dans son ensemble.

Ch.B

magcentrev2

Print Friendly, PDF & Email