L'actualité Tourangelle à la bonne température
PolitiqueA la une

Olivier Lebreton veut porter la bonne parole

Désormais deuxième adjoint au maire de Tours, avec un portefeuille élargi allant de l’administration générale à la prévention de la délinquance, les affaires juridiques, la proximité, en passant par le porte-parolat de la municipalité, Olivier Lebreton est devenu un élément majeur dans l’équipe municipale depuis l’élection de Christophe Bouchet en tant que maire de Tours.

Si depuis 2014, on connaissait Olivier Lebreton comme adjoint à la sécurité de la ville de Tours, un rôle de « premier flic de Tours » qui semblait lui aller parfaitement, l’élu tourangeau a dû laisser la place dans cette fonction depuis l’élection de Christophe Bouchet à la Mairie. Un départ voulu par le nouveau maire, qui lui a proposé en échange de monter dans la hiérarchie municipale (passant de 3e adjoint à 2e), en lui confiant par la même occasion des responsabilités centrales, recoupant différentes missions et services.

La prévention : la sécurité de demain

« J’ai un rôle transversal » explique ainsi Olivier Lebreton. Avec l’administration générale, ce dernier gère notamment la prévention de la délinquance. Une mission qui le rapproche de sa fonction précédente à la sécurité. « Pendant 3 ans j’ai fait beaucoup de dissuasion et de répression, ce qui était demandé par la population, mais la prévention est le troisième volet essentiel en matière d’ordre public. »

Lire également sur Info Tours : « Les Travaux d’Intérêts Généraux sont adaptés pour les grandes incivilités ou la petite délinquance »

Et pour agir sur ce volet, Olivier Lebreton entend faire le lien avec tous les acteurs que ce soit dans « le social, la sécurité, le logement, l’éducation, la justice … La prévention cela touche tout le monde, il faut une véritable concertation, une cohérence dans les actions et un travail de terrain. C’est important parce que la prévention c’est la sécurité de demain ».

Lire également sur Info Tours : « Les caméras de vidéo-protection ne font plus débat »

Donner de la cohérence à l’action municipale.

Cette recherche de cohérence, on la retrouve également dans son autre mission, celle de porter la parole de l’action municipale. Un nouveau rôle qui n’existait pas jusque-là, mais qu’Olivier Lebreton juge indispensable : « Nous avons manqué de pédagogie pour expliquer ce que nous faisions ces trois dernières années », dresse-t-il ainsi comme constat. Et Olivier Lebreton veut reprendre les choses en main. « Nous avons besoin de communiquer sur ce qu’on fait » et prendre les devants donc, en étant moins dans une communication en réaction aux sujets chauds du moment.

Pour cela, l’un des axes à travailler pour l’adjoint est justement de mettre de la cohérence entre les actions des élus. « Si on veut rendre lisibles nos actions, il faut que nous avancions ensemble. Jusqu’à présent chacun travaillait dans son coin, sur sa délégation, sans forcément savoir ce que faisait le voisin, pourtant certaines actions impactent plusieurs domaines ».

Prêcher la bonne parole donc en jouant sur une ouverture de la parole, mais aussi prendre le pouls de ce qui ne va pas et le remonter pour améliorer les choses. Deux faces d’une même pièce pour le désormais porte-parole de l’action municipale, qui sait qu’il sera attendu aussi dans ce virage enclenché.