• CDNT
  • CDNT

Mame : la Cité de la Création et du Numérique a ouvert ses portes

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

En investissant 12 millions d’euros dans l’ancienne imprimerie, Tour(s) Plus espère faire de Mame un lieu central de la future économie tourangelle. Un lieu Totem pour reprendre le vocable utilisé qui doit servir à dynamiser les initiatives locales dans l’économie numérique notamment. La fête d’inauguration de vendredi était à la hauteur de ces ambitions, si bien que les jours précédents cette inauguration, la rumeur de la venue du ministre Emmanuel Macron s’est ébruitée. Finalement le ministre n’est pas venu, contrairement à quelques militants contre la Loi Travail venus se faufiler, pancartes à la main, au milieu du millier de présents venus découvrir les lieux mais aussi ses objectifs.

Le nouveau Mame c’est quoi ?

 « Mame c’est un outil ouvert permettant aux acteurs de différents domaines de travailler ensemble en commun afin de créer une dynamique profitable à tous » explique Thibault Coulon, en charge du dossier à Tours(s)Plus.

Après l’Ecole des Beaux-Arts qui avait pris ses quartiers à la rentrée dernière sur une partie du lieu, les premières start up ont emboîté le pas ces derniers jours. A terme, Tour(s) Plus espère y attirer une centaine d’entreprises. Il faudra encore quelques mois de travaux avant de pouvoir accueillir tout ce monde. En effet, si du côté d’Orléans, le LabO (leur lieu Totem inauguré le même jour) semble être quasiment terminé, du côté de Mame, l’aspect chantier domine encore largement. « Les choses vont se faire progressivement et le lieu va continuer sa mutation au fur et à mesure que les occupants arriveront » nous expliquait-on. Pour l’heure, on y retrouve une vingtaine d »acteurs de l’économie numérique locale comme les Code Troopers, ObjetDomotique.com, Geo Velo, l’association Palo Altours, le FabLab… ainsi que des espaces pour des structures comme Orange, Crédit Agricole , Réseau Val de Loire Entreprendre…

Rappelons que l’un des objectifs de Tour(s) Plus en investissant dans ce lieu est de mélanger des start up, généralement forces créatrices et innovantes mais souvent en recherche de financements, et des grands groupes pouvant justement financer les idées de ces premières et ainsi créer des conditions favorables à la création d’emplois. Un fonds de soutien à hauteur de 21 millions d’euros est d’ailleurs attendu dans les prochains mois pour aider les start up de la French Tech Loire Valley regroupant Tours, Orléans et depuis vendredi Blois et le Loir-et-Cher.

Véritable lieu hybride pensé pour devenir le poumon de l’économie numérique en Touraine, Mame a par ailleurs encore du potentiel à utiliser. C’est le cas de l’ancienne tour administrative qui accueillera prochainement sur un étage l’école de l’édition Numérique ESTEN (Revoir notre article sur l’école) ou encore de l’attique au dernier étage qui n’est pas encore restauré. Du côté des anciens ateliers, le sous-sol et ses centaines de mètres carrés supplémentaires pourront également être rénovés à l’avenir pour augmenter encore la capacité du lieu.

Un outil de rayonnement ?

Outil pour les acteurs locaux du numérique, Mame est également pensé comme un outil permettant à Tours de s’affirmer comme ville innovante. « Cela doit permettre de montrer que Tours est une ville d’avenir » expliquait ainsi Thibault Coulon. Depuis les dernières élections municipales, que ce soit du côté de Tour(s) Plus avec Philippe Briand ou de Tours avec Serge Babary, les élus martèlent également « vouloir replacer Tours parmi les villes qui comptent », en accentuant les efforts sur l’économie numérique en dépit de la non-obtention du label French Tech l’an passé, ils envoient ainsi un signal en ce sens. Signal allant également dans le sens du projet de métropolisation (Lire par ailleurs). Il faudra certainement attendre quelques mois, voir quelques années avant de savoir si la stratégie est au final payante.

Un lieu à connecter à son quartier

Dernier enjeu à ne pas négliger, la place que doit prendre Mame au sein de son quartier. Installé au sein du quartier populaire et prioritaire des Bords de Loire, le lieu doit également être un outil servant à redynamiser son environnement proche. Mame doit devenir un atout et un lieu de vie pour son quartier, son parvis pouvant devenir une nouvelle place centrale, de vie. Ce samedi s’y tiendra d’ailleurs la deuxième fête du quartier Bords de Loire regroupant les associations environnantes à commencer par Courteline. Une journée qui mêlera activités sportives, théâtrales, de danse, mais aussi un cinéma en plein air… pour les habitants du quartier.

PrenonsPlace2-TractWEB-page-001

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !