Politique

Elections départementales : Marisol Touraine, la « 39ème candidate »

Le PS a tenu son meeting de campagne ce week-end à Chambray-lès-Tours. L’occasion pour la plus tourangelle des ministres du gouvernement de faire le déplacement. Même si Marisol Touraine, actuelle ministre de la Santé, ne se représente pas sur le canton de Monts, l’ancienne présidente du Conseil Général de 2010 à 2011 a fait le déplacement pour soutenir les candidats PS à ces élections incertaines. Retour sur une ambiance en demi teinte.

8U6A0092

Ecoutez notre interview de Marisol Touraine :

Salle Yves Renault ce samedi. Ils sont plus de 250 à avoir répondu à l’invitation du PS pour soutenir les candidats et leur 74 propositions pour ces élections départementales. Au 1er rang, les élus PS ont répondu présents. Jean Germain, Jean-Patrick Gille, Jean-Jacques Filleuil ont fait le déplacement. Un absent est remarqué. Laurent Baumel, le député frondeur, ne fait pas partie des « VIP » de cet après- midi de campagne électorale. Le jeune maire de La Riche, Wilfried Schwartz est présent, alors que les candidats du canton Ballan-La Riche, Pascale Boudesseul et le dissident Alain Michel ont certainement été priés de ne pas prendre part à la « communion » socialiste. La famille socialiste est rassemblée pour donner, à deux semaines du premier tour des élections départementales, le souffle nécessaire pour essayer de gagner un scrutin incertain.

8U6A0093

Marisol Touraine est là pour donner de l’élan à une campagne qui peine à imprimer son rythme

C’est le binôme du canton de Loches, Philippe Adam et Johanne Breton, qui joue monsieur et madame « loyal » pour lancer le meeting. A l’appréhension palpable, ce couple animateur d’un jour, accueille les leaders de la gauche départementale et régionale. Frédéric Thomas, président sortant du Conseil Général, et François Bonneau, président du Conseil Régional Centre-Val de Loire, assis sur la scène à l’ambiance obscure teintée d’un rose violacée se succèderont à la tribune. Entre eux deux, Marisol Touraine a, elle aussi, répondu présente. La ministre de la Santé est revenue sur ses terres pour soutenir les binômes en campagne mais aussi pour donner de l’élan à une campagne qui peine à imprimer son rythme. C’est pourtant à coup de musique électro que les candidats sont présentés. Certains d’entre eux viendront décliner 15 des 74 propositions du PS pour garder le nouveau Conseil Départemental. De la transition énergétique en passant par le projet du Cher à vélo jusqu’au soutien des valeurs de citoyenneté et de solidarité, la gauche départementale a voulu répondre aux critiques et au projet de la droite UMP-UDI « un nouveau cap pour la Touraine ».

Et de droite, il en fut question à l’occasion de ce rassemblement. Pour Michael Cortot, premier secrétaire du PS 37, « Ce n’est pas un cap, mais un clap de fin pour notre département si la droite passe ! ». Pour François Bonneau, « il est insupportable d’entendre que cette élection soit faite avant d’être jouée ». Et Frédéric Thomas d’enfoncer le clou : « j’ai regardé le duo télévisé guignolesque de Jean-Gérard Paumier et Jean-Yves Couteau… Ils mentent ! Ils font des annonces démagogiques alors qu’ils ont endetté, quand ils étaient aux responsabilités du département, la collectivité de plus de 100 millions d’euros sur 5 ans… ». Pour l’actuel président du Conseil Général, « le bilan de Jean-Gérard Paumier, quand il était vice-président chargé des collèges, c’était tout pour les routes, rien pour les collèges ! ».

8U6A0090

« La droite en Touraine, c’est retour vers le futur. Même candidats qu’il y a 15 ans, même slogan et même programme ».

C’est au tour de Marisol Touraine de s’adresser aux militants présents. A l’aise dans l’exercice, la Ministre tape fort et ne garde pas dans sa poche son mouchoir de socialiste décomplexée. Ces premiers mots doivent sonner comme fédérateurs et s’adresser à toute la gauche. « Chers amis, nous devons brandir l’étendard d’une politique de progrès… Ces élections départementales doivent affirmer haut et fort notre unité et notre volonté de rassemblement ». Et la ministre de mettre en garde : « Nous devons d’embler faire le choix de l’efficacité démocratique. Donc au 1er tour, il faudra faire un vrai choix ! ». A bon entendeur… Comme ceux qui l’ont précédé au pupitre, elle dénonce le jeu de la droite et la tentation de l’extrême droite. « La droite ? Elle joue avec le feu. Comment peut-on accepter qu’un parlementaire UMP dise que Manuel Valls et Le Pen, c’est la même chose ? ». « On doit dire à la droite que nous, nous, n’hésitons pas quand la République est en danger. Car notre combat, c’est aussi celui de la République ! ». Et de conclure, « la droite en Touraine, c’est retour vers le futur. Même candidats qu’il y a 15 ans, même slogan et même programme ». Quant au FN, les leaders locaux socialistes estiment que l’on parle trop du parti de Marine Le Pen. Pourtant, sur la scène, ce samedi à Chambray, il était fortement question de la formation qui est donnée première dans les sondages avec 33 % d’intention de vote. Pour Marisol Touraine, « Marine Le Pen est amenée à condamner les dérives de ses candidats. Mais son parti n’a pas rompu avec les valeurs de son père ! ». Quelques minutes plus tôt, c’est Frédéric Thomas qui accuse le FN de « constituer une menace majeure. Le FN n’a aucun projet local. Il stimule la colère et la haine. A cela nous opposons nos valeurs humanistes et un meilleur vivre ensemble. C’est l’esprit du 11 janvier ! ».

Pas sûr que les appels des leaders socialistes et de la ministre de la Santé suffisent à mobiliser un électorat qui hésite entre résignation et rejet de la politique, mais aussi désintéresser par un scrutin qui, malgré sa proximité, semble loin des préoccupations des tourangeaux. C’est sur le bilan et la menace du retour de la droite que Frédéric Thomas espère, en tant que chef de file de gauche, faire mentir les sondages.

Ce week-end, à Chambray, c’est bien la ministre de la Santé qui est venue donner un nouvel élan à la campagne. Une ministre jamais très loin de ce qui se passe en Touraine…

Print Friendly, PDF & Email