Politique

Elections départementales 2015 : « à gauche toute ! »

Ce mardi 27 janvier, les forces de gauche qui ont choisi de ne pas faire alliance avec le Parti Socialiste ont donné rendez-vous à la presse de l’autre côté de la Loire. EELV, « C’est Au Tour(s) Du Peuple », le Front de Gauche (PCF, Parti de Gauche, Gauche Unitaire,…) et le MRC ont décidé de parler d’une seule voix et partiront unis pour ces élections départementales où la gauche est d’ores et déjà donné perdante dans beaucoup de départements.

8U6A1662

« Nous sommes à un moment particulier de notre société », Benoît Faucheux d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), ne croit pas si bien dire. La gauche semble être à un moment particulier en Indre-et-Loire. Après les différents rebondissements de ces dernières semaines sur les bruits, les informations contradictoires voire les intox, le non–initié en politique locale pouvait y perdre son latin. Après plusieurs rencontres officielles et officieuses, après des rendez-vous secrets ou des déjeuners pour d’ultimes tentatives de conciliations, le Parti Socialiste se retrouve seul. Face à lui, le tandem UMP–UDI (voir notre article du 26 janvier) bien sûr, mais aussi et surtout le « rassemblement écologique, social et solidaire » regroupant la gauche de la gauche avec sa galaxie de mouvements ou partis et les Verts.

 

« On ne peut pas travailler avec le PS, avec des gens qui pratiquent une politique d’austérité… »

8U6A1666

Pour ce rassemblement, le but non–avoué mais bien présent dans l’esprit de beaucoup de ses candidats, « c’est d’être devant le Parti Socialiste dans certains cantons » espère un ancien élu Vert de la ville de Tours.Trois thèmes principaux seront portés par les candidats : la citoyenneté, l’écologie et la solidarité. Pour Fabien Coste, Secrétaire Départemental du Parti Communiste, « il y a de l ‘espoir pour le peuple de gauche. Il faut ouvrir une nouvelle porte comme en Grèce avec Syriza ». Tommy Lasserre, du Parti de Gauche et candidat sur le canton St-Pierre-des-Corps/St-Avertin, assène une critique qui semble déjà résonner comme un slogan de campagne : « On ne peut pas travailler avec le PS, avec des gens qui pratiquent une politique d’austérité ». Josette Blanchet, PC et candidate sur le canton de Tours 1 (Canton de Tours Nord) enfonce le clou « Nous sommes une gauche contre l’austérité ».

Hier du côté du quartier Paul Bert, l’alliance multicolore de la gauche semblait parler d’une voix unitaire. Du moins jusqu’au soir du 1er tour, le 22 mars prochain. Qu’en sera-t-il pour les reports de voix et soutiens d’entre-deux tours ? Eléments de réponse dans les prochaines semaines.

Print Friendly, PDF & Email