ArticlePolitique

Christophe Bouchet, à la faveur de l’âge

Christophe Bouchet sera le candidat de la majorité au poste de Maire de Tours mardi 17 octobre lors du Conseil Municipal extraordinaire qui désignera le successeur de Serge Babary.  Une victoire acquise dans la douleur et au bout du suspense face à Xavier Dateu lors d’un vote interne à la majorité, mais qui ne tient pas forcément du hasard…

christophe_bouchet_2017

Et pourtant Xavier Dateu semblait tenir la corde. Après un été passé à Tours à préparer cette élection interne, à rencontrer ses homologues, l’adjoint aux sports avait rallié un certain nombre d’élus de la majorité sous sa candidature faisait-il savoir en septembre. Une candidature sous l’œil bienveillant de Philippe Briand, l’influent patron de la Métropole qui en coulisses faisait passer sa préférence aux conseillers municipaux LR.

Xavier Dateu occupe alors les colonnes des médias, devenant de facto le favori à la succession à Serge Babary. De quoi faire basculer les quelques élus encore hésitants et manquants pour asseoir sa majorité. C’est du moins le sens de la stratégie portée par Xavier Dateu qu’il pensait alors payante, lui qui pourtant en début d’année 2017 pour avoir affiché trop tôt ses ambitions s’était retrouvé mis de côté par Serge Babary.

Une élection interne sous forme de poker menteur avec son lot de bluff en somme. Et à ce petit jeu, Christophe Bouchet a prouvé dans un autre style qu’il savait manœuvrer également. Depuis plusieurs mois, l’adjoint au rayonnement s’est dressé une stature de potentiel maire. Cumulant les représentations publiques, prenant de plus en plus de visibilité au fur et à mesure que Serge Babary se faisait de plus en plus discret, les yeux et la tête déjà tournés vers le Sénat. Une stature et un projet aussi que Christophe Bouchet prépara d’abord minutieusement dans son coin, au point que certains élus se demandaient se que réservait l’élu du parti radical. « J’attends de voir, mais pour l’instant autant avec Xavier on sait où on va, autant avec Christophe c’est flou », témoignait ainsi un adjoint en off en septembre.

Pourtant Christophe Bouchet a réussi à renverser la tendance et ce n’est pas le fruit du hasard. Car l’élu a su jouer une partition complète, en surfant à la fois sur le rejet que la personnalité de Xavier Dateu procure à certains, en jouant aussi la carte d’un élu dynamique pouvant insuffler un renouveau, là ou son concurrent s’est placé plus sagement dans la continuité de Serge Babary. Christophe Bouchet a réussi également à rallier les élus « coulonistes » de se joindre à lui en proposant la 1ere vice-présidence de la Métropole à Thibault Coulon…

Christophe Bouchet a su convaincre également lors d’une présentation ce jeudi soir complète et détaillée nous a-t-on expliqué, là où Xavier Dateu s’est contenté d’une présentation plus sommaire. Cette présentation des projets respectifs est semble-t-il ce qui a fait la différence et a permis à Christophe Bouchet de l’emporter. Oui car cette égalité des voix vaut une victoire, certes grâce à l’âge, mais surtout parce que challenger, Christophe Bouchet a réussi à inverser la tendance, là où il y a une journée encore, beaucoup pensaient les jeux faits. En sport comme en politique, rien n’est acté avant le coup de sifflet final, en homme de sport, Christophe Bouchet en avait conscience.

Il lui reste maintenant l’étape d’après qui ne sera pas une mince affaire : Recoller les morceaux d’une majorité désunie, cela a commencé avec la redistribution des postes d’adjoints (lire notre article sur Info Tours), puis porter projet fédérateur pour la ville et convaincre les Tourangeaux et ce sans perdre de temps en route. La ville de Tours en a déjà perdu assez ces derniers mois.

La phrase :

« Sur le G4 de 2014 (ndlr : le groupe des 4 ayant permis l’union de la droite), il y a désormais un sénateur, Serge Babary, une députée, Sophie Auconie, le 1er Vice-Président à la Métropole, Thibault Coulon, et le maire de Tours. Pas mal pour des personnes qui n’étaient soit disant pas à la hauteur ».

Christophe Bouchet.

Print Friendly, PDF & Email