Autres

L’histoire des légendes urbaines de Tours

Dans le premier numéro de 37° Mag, notre magazine papier, nous avons placé malicieusement plusieurs légendes urbaines. Certaines ont vraiment existé, d’autres ont été inventées par nos soins. Retrouvez ici le détail des réponses.

Le Vinci s’enfonce dans la terre (Vrai)

Ah Le Vinci ! Quel bâtiment récent de la ville fut plus décrié et admiré que le centre des congrès dessiné par Jean Nouvel ? Ce paquebot sorti de terre face à la gare avec son élégante casquette débordant sur le boulevard Heurteloup était-il assez solide ? Sitôt élevé, les rumeurs alimentaient les débats en ville : Le bâtiment s’enfoncerait de 40 cm par an dans le sol. Des rumeurs sur la solidité du bâtiment qui allaient être étayées par un accident sur le chantier quand 200 m² de faux plafond se sont effondrés quelques semaines avant son ouverture. Il n’en fallait pas plus pour continuer d’alimenter une légende urbaine qui durera plusieurs années après l’inauguration du Centre des Congrès.

Ikea va déménager à Tours-Nord (Vrai)

15 ans après le Vinci, c’est le magasin Ikea dans la zone de Rochepinard qui va subir une rumeur de même ampleur : le bâtiment s’enfoncerait dans le sol. Celle-ci est ici alimentée par le fait que le magasin de l’enseigne suédoise est construit sur pilotis car en bordure du Cher. Une rumeur qui alimenta même les débats politiques, le candidat aux élections municipales de 2008, Renaud Donnedieu de Vabres, entretenant lui-même la rumeur pendant la campagne municipale. Depuis, Ikea est toujours debout, mais même 10 ans après, la rumeur continue de perdurer, tout comme celle d’un déménagement du magasin sur Tours-Nord et ce malgré les démentis de la direction de l’enseigne.

Le tramway ne grimpera pas la Tranchée (Vrai)

Si la Tranchée peut donner des sérieuses douleurs aux cuisses de certains cyclistes, elle n’est pas pour autant le mont Ventoux, ni le Tourmalet, encore moins l’Alpe d’Huez. Pourtant avant sa mise en fonction, nombreux sont ceux qui affirmaient, ayant eu l’information par une connaissance connaissant quelqu’un de proche du dossier, que le tramway tourangeau serait incapable de franchir la côte tourangelle. A l’époque le SITCAT (le syndicat gérant alors le réseau Fil Bleu) avait beau affirmer le contraire, il faudra attendre les premiers essais pour que tout le monde soit convaincu que même sans crémaillères, le tramway grimpe aisément la Tranchée, doublant les cyclistes courageux qui préfèrent faire de même à la force des mollets.

Le tramway va faire effondrer le pont Wilson (Vrai)

Plus un projet est important, plus les rumeurs vont bon train. Cette évidence se décline au tramway de Tours, projet d’envergure qui a bouleversé la ville de Tours. En plus de ne pouvoir franchir la Tranchée, on prêtait également au tramway le risque de faire effondrer le pont Wilson sous son poids et à cause des vibrations créées à son passage. Une légende urbaine qui touche ici à la mémoire collective et à l’histoire même du pont de Pierre qui au cours de sa longue existence s’est plusieurs fois effondré, la dernière fois en 1978 ce qui coupa la ville en deux, contraignant une partie de la population à ne plus avoir d’eau courante. Un traumatisme encore frais au début des années 2010, si bien que la crainte d’un effondrement refit surface dès les premiers travaux sur le pont pour l’installation des rails.

La gare de Tours va être détruite (Faux)

Cette légende urbaine a été inventée par nos soins, mais méfiez-vous et tenez-nous au courant si vous en entendez parler par une connaissance connaissant quelqu’un de proche du dossier. On ne sait jamais.

L’hôtel de ville de Tours va déménager. (Faux)

Cette légende urbaine a été inventée par nos soins, mais méfiez-vous et tenez-nous au courant si vous en entendez parler par une connaissance connaissant quelqu’un de proche du dossier. On ne sait jamais.

Print Friendly, PDF & Email