Culture

[Théâtre] « Nous qui sommes 100 » : une plongée dans la mémoire d’une vie.

(c) Des Uns des Autres

Dans le cadre du festival Bruissements d’Elles, la Compagnie Des uns des autres, va présenter son dernier spectacle « Nous qui sommes 100 » vendredi 16 mars à la salle Oésia. Une pièce adaptée du texte de l’auteur suédois Jonas Hassen Kherimi.

(c) Des Uns des Autres
(c) Des Uns des Autres
(c) Des Uns des Autres
(c) Des Uns des Autres

Quelle place à la mémoire au long de notre vie, quelle place pour le souvenir, la confrontation avec les regrets, le retour en arrière… Qui sommes-nous finalement ? Qu’avons nous fait de toutes ces années ? S’est-on trompé ? Nous mentons nous à nous même ? Autant de questions universelles qui hantent un instant ou plus longtemps chaque individu sur cette Terre. Avons nous fait les bons choix finalement ? C’est cette problématique universelle que la pièce « Nous qui sommes 100 » mise en scène par Sandrine Gréaume se propose d’aborder de façon originale. Une pièce de théâtre née de la lecture de Kherimi explique Sandrine Gréaume. « Le texte m’a touché parce qu’il évoque nos regrets, nos mensonges, c’est une problématique universelle ».

(c) Des Uns des Autres
(c) Des Uns des Autres

Sur scène, trois femmes, représentant la même personne à trois âges différents de sa vie. Trois personnages qui s’interrogent, se questionnent, s’entremêlent dans une rétrospective qui dessine les morceaux du parcours de vie d’une femme. Un parcours fait de choix ou de renoncements avec en fil rouge la question du refoulement de la mémoire et l’altération du souvenir.

Aux côtés des trois personnages féminins, joués par Zoé Bennett, Louise Kervella et Hélène Raimbault, on retrouve également un musicien interprété par Stéphane Gourdon. Un 4e personnage comme une voix extérieure, qui vient accentuer cette superposition de voix justement. Une musique accompagnée de sons et non de paroles afin d’ouvrir l’imaginaire des spectateurs explique Sandrine Gréaume.

A voir ce vendredi soir à Oésia (Notre Dame d’Oé). Infos utiles ici

La Compagnie Des uns des autres a été créée en 2002 à Paris. Sandrine Gréaume qui vit depuis 10 ans en Touraine a déménagé la compagnie en région Centre-Val de Loire l’an dernier. Outre son travail avec sa compagnie, Sandrine Gréaume est également comédienne. On l’a vu notamment avec la Compagnie La Clef de Valérie Lesage dans les pièces « Confidences Nocturnes » et « Hard Copy ». Cette dernière pièce sera d’ailleurs jouée à Chambray-lès-Tours le 23 mars prochain (à l’Espace Yves Renault).

Relire notre focus sur la pièce Hard Copy

Print Friendly, PDF & Email