L'actualité Tourangelle à la bonne température
Culture

« Rock the House » : un festival qui prend ses quartiers d’hiver

A peine Aucard 2017 digéré, que l’équipe de Béton Prod est déjà repartie à la tâche. La raison ? La première édition de « Rock the House », le 11 novembre prochain, le festival d’hiver co-organisé avec AZ Prod et Tours Evénements.

ROCK THE HOUSE - RESEAUX SOCIAUX - PROG 6 NOMS - DATE3

Enzo Petillault nous l’avait annoncé en primeur en avril dernier, Béton Prod se lance à l’attaque des hivers tourangeaux. Une idée née en 2016, à l’initiative d’AZ Prod qui souhaitait monter un événement en hiver et qui s’est rapprochée de Béton Prod pour co-organiser la chose. « Ils sont venus vers nous parce qu’ils voulaient un événement sur une autre atmosphère que ce qu’ils font d’habitude et parce que de notre côté on a l’expérience d’Aucard, et qu’on sait créer une ambiance autour d’un tel événement ».

Et si à Béton on sait que certains risquent de reprocher l’association avec AZ Prod et Tours Evenements, pour Enzo Petillault, « Rock the House est complémentaire d’Aucard de Tours et nous permet de programmer des groupes qu’on aurait pas pu faire seuls ». Et pour le programmateur, cette opportunité ne pouvait pas se rater : «  Si cela marche, ça renforcera Béton Prod et Aucard de Tours »

Que ceux qui s’inquiéteraient se rassurent, c’est bien l’esprit Béton que l’on retrouvera le 11 novembre prochain pour la 1ere de « Rock the House » affirme Enzo : « Pour résumer,  Tours Evenements est le principal producteur, nous on se charge de la programmation et de l’animation avec des stands, de la déco… et AZ de la partie technique, régie, organisation… ».

Et pour ce festival qui cible « plutôt les jeunes », c’est à la fois le Grand Hall et le Hall A du parc des Expositions qui seront investis. Dans le Grand Hall, c »est une alternance de groupes lives et de sets électros qui seront prévus, tandis que dans le Hall A, l’ambiance sera 100% électro.

Kadebostany et Razorlight rejoignent la programmation

KADEBOSTANY_2016_PRESS_WEB_photo by SupermafiaKadebostany

Parmi les noms déjà annoncés en juillet : Mome l’une des stars de l’électro de l’année, passé cet été par Terres du Son, mais aussi le rappeur Georgio qui fait cohabiter textes classiques et hiphop ou encore en électro Arandel, Paula Temple, Detroit Swindle et Pantha du Prince.

Des noms qui viennent d’être complétés par Razorlight, qui signent leur retour après 10 ans d’absence et qui se produiront pour la première fois en France depuis leur reformation, ou encore Kadebostany et leur fanfare électro (ils devaient jouer à Aucard 2016, avec la suite que l’on sait…), le producteur et DJ Agoria et le local Arno N’Joy.

Objectif affiché, au moins 4000 à 5000 personnes pour cette première édition, avant pourquoi pas de passer sur deux jours l’année prochaine. Une chose est sûre, l’idée pour les différents partenaires est d’ancrer ce festival comme un rendez-vous annuel en Touraine.

Un degré en plus :

> Tarifs préférentiels (en nombre limité) : 25 euros (réservations sur le site du festival). Puis Plein tarif : 35 euros / 29 euros étudiants et minima sociaux (25 euros détenteurs du PCE).