Culture

Olivier Debré en grand au CCC OD

Après avoir rendu hommage à la période norvégienne d’Olivier Debré l’an passé pour son inauguration, le CCC OD, met de nouveau à l’honneur le peintre à qui il emprunte son nom à travers une exposition « Les Nymphéas d’Olivier Debré », réunissant les 6 grandes toiles issues de la commande faite par Alain Julien-Lafferière en 1990, pour l’ancien CCC situé rue Racine. Le directeur du centre d’art avait alors commandé quatre toiles correspondant aux tailles des cimaises des lieux.

C’est à la fois un clin d’oeil à l’histoire du centre d’art tourangeau et au peintre Olivier Debré, qui est proposé aux visiteurs du CCC OD. Une exposition symbolisant les liens tenus entre les deux parties. « Vous avez déjà vu du Debré, mais jamais comme cela » s’exclame même Alain Julien-Lafferière, le directeur du centre d’art contemporain.

Dans la galerie blanche se dressent 6 tableaux monumentaux du peintre ligérien. Cinq accrochés aux murs de la Galerie Blanche et un sixième posé à l’horizontal, pour rappeler qu’Olivier Debré peignait au sol. Des tableaux de 9 mètres sur 4, représentant la Loire ou du moins son interprétation par le peintre. Du bleu au jeune, en passant par le orange et le rouge, les couleurs des toiles rappellent en effet les différentes temporalités (de la journée ou de l’année) qui donnent à la Loire autant de visages variés.

Des toiles qui ont donc une histoire commune avec le Centre de Création Contemporaine, puisqu’elles furent réalisées sur-mesures pour correspondre à la taille des cimaises de l’ancien CCC. Du « Wall Painting » en quelque-sorte, qui revit en 2018 à l’occasion de cette exposition qui réunit pour la première fois la série complète des six tableaux réalisés par le peintre à cette époque (cinq sont confiés au CCC OD, le 6e déjà présenté l’an passé pour l’inauguration étant un prêt pour deux ans de la Banque Européenne d’Investissement située au Luxembourg). Des tableaux mis en lumière par cette exceptionnelle Galerie Blanche et son volume cubique impressionnant. A voir entre le 05 mai et le 06 janvier 2019.

Print Friendly, PDF & Email