Culture

François 1er à la conquête de l’Asie

Avant d’accueillir l’ensemble de musique Renaissance Doulce Mémoire dans nos colonnes en juin pour un nouvel épisode de «Tourangeaux en vadrouille», nous avons eu la chance d’assister à la pré-générale des «Magnificences à la Cour de François 1er», une création flamboyante et fascinante mêlant instruments, danse et chants, écrite et montée à l’occasion des 500 ans du couronnement de François 1er. La première sera jouée le 28 mai prochain à Hong-Kong.

    DSC_3148

Depuis quelques jours, l’amphithéâtre Thélème de l’Université François Rabelais accueillait en toute discrétion des techniciens, un metteur en scène, des musiciens, des danseurs, des danseurs pour une résidence en vue de finaliser une création mondiale appelée à traverser les océans, pour faire revivre l’ambiance de la cour de François 1er dans de lointaines contrées assoiffées du faste si particulier de la Renaissance française.

Ce soir du 10 mai, «Les Magnificences de la Cour de François 1er» a pris une nouvelle dimension avec l’arrivée des somptueux costumes de Jérôme Bourdin, éléments indispensables au «rétablissement de l’harmonie sur Terre», rôle essentiel que le roi s’attribuait à cette époque. A noter que certains tissus proviennent de la maison Roze, les célèbres soieries de Touraine.

DSC_3616

De l’Histoire en scène

Au-delà de sa qualité esthétique, cette création est un véritable document historique vivant, fruit d’un long travail de recherche collectif, tant sur le plan musical que chorégraphique, Hubert Hazebroucq étant un expert en danse ancienne. Certains chercheurs du Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, autre joyau tourangeau, ont aussi été d’une aide précieuse dans la conception du programme.

DSC_3025_2

D’une impressionnante densité, proposant une succession ininterrompue de tableaux mouvants, colorés et lumineux, «Magnificences à la Cour du roi François 1er» évoque une époque et un univers qui suscitent de nombreux fantasmes et fascine un certain public asiatique qui attend avec ferveur ce spectacle, qui sera donné lors de dates uniques à Hong Kong (la première au festival Le French May), Séoul, Bangkok et Singapour.

Pour voir cette création par ici, il faudra patienter jusqu’au 3 juillet à Chambord (attention une seule date !), puis le 19 novembre au Grand Théâtre de Tours.

Un petit tour par l’Indonésie en attendant

Juste avant ces quatre dates prestigieuses, une partie de la compagnie part en Indonésie mi-mai pour des master classes et des concerts du répertoire intitulé «La chambre du roy» que l’on trouve dans le très bel objet sorti fin mars : un livre-CD dédié à ce 500e anniversaire, disponible notamment à la Fnac de Tours. L’occasion aussi pour eux de prendre une longueur d’avance sur leurs compagnons sur le plan du décalage horaire…


Trois degrés en plus

> Le blog «François 1er»

> L’interview de Denis Raisin-Dadre par la télé de la Région Centre Val de Loire

Un reportage sur les répétitions par la télé de la Région Centre Val de Loire

u

Print Friendly, PDF & Email