Culture

Les Années Joué tout feu, tout flamme

Le festival Les Années Joué s’est achevé ce dimanche après trois jours intenses et riches en spectacles en tout genre. Une 20e édition qui a attiré la foule au final malgré une grosse perturbation samedi après-midi pour cause de pluie. Et si l’incertitude sur les deux grands spectacles nocturnes a pesé une partie de la journée de samedi, au final l’équipe des Années Joué a pu pousser un ouf de soulagement quand la pluie s’est arrêtée en début de soirée.

IMG_2111

Un degré en plus :

A voir également notre reportage vidéo complet sur les 3 jours des Années Joué

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/37degresmag/videos/1953921161505980/ » width= »750″ height= »600″ onlyvideo= »1″]

Les spectateurs de ce rendez-vous populaire ont alors pu assister à un enchaînement de qualité avec pour commencer  Générik Vapeur qui présentait un spectacle conçu spécialement pour le 20e anniversaire des Années Joué. « Déclarer sa flamme », le nom de cette déambulation géante sur fonds de pyrotechnie, mais surtout de participation des habitants. Près de 800 Jocondiens ont en effet été associés d’une façon ou d’une autre à ce spectacle, que ce soit à travers l’écriture de lettres retranscrites et distribuées ou affichées le long du parcours, à travers une pose photographique pour habiller un des T-Shirts de la Joconde installés dans la rue ou pour participer directement à une scènette de la déambulation pour les jeunes de la ville.

IMG_2007

IMG_2019

IMG_2025

IMG_2030

Un grand moment du festival poursuivi dans la foulée par le spectacle des Commandos Percus. Là aussi, tout est grandiose, rythmé, technique… et le public en prend plein la vue. Et une fois encore, les Jocondiens ont été associés au spectacle avec une 20aine de jeunes (que nous avions été rencontrer lors des répétitions) qui ont pris part au spectacle.

IMG_2047

IMG_2068

IMG_2077

Pour cette 20e, Olivier Catin avait multiplié les grandes scénographies. Une façon de marquer l’anniversaire, mais aussi d’asseoir la position du festival jocondien comme un événement majeur des Arts de la Rue en France. L’une des clés des Années Joué étant le mélange, Olivier Catin avait également programmé de nombreux spectacles de formes plus petites qui font toujours recette auprès d’un public curieux et nombreux encore cette année, que ce soit vendredi, samedi soir ou dimanche. Il restera bien sûr un goût amer le samedi après-midi mais au final sur la 100aine de spectacles prévus, seuls 3 ont du être complètement annulés à cause de la pluie. Un moindre mal.

Que retenir de cette 20e édition alors ? Beaucoup de choses. On pourrait citer les Urbaindigènes, les Homs Fums, Thé à la rue, Le Muscle et ses Allum’feux, la compagnie 100 Issues et ses fakirs, Veiculo Longo, L’Escale, Les Dédés, Karnavires, Générik Vapeur, Les Commandos Percus… et on en oublie tant ce fut riche… Vivement la 21e édition !

IMG_1972

IMG_1957

IMG_1937

IMG_2108

IMG_1989  IMG_2091

IMG_2033

Crédits photos : Mathieu Giua pour 37°

 

Print Friendly, PDF & Email