CultureA la une

Le pari réussi de l’American Tours Festival

Avec près de 65 000 festivaliers selon les premiers décomptes, l’American Tours Festival a prouvé une nouvelle fois qu’il était devenu un événement majeur en Touraine. Pendant trois jours, Tours a en effet été la capitale française des USA, comme le souhaitaient les organisateurs, et ce grâce aux multiples facettes de ce festival unique et atypique.

IMG_8011

13 ans d’existence et un succès toujours grandissant. De quoi faire réfléchir. A l’heure où les collectivités cherchent parfois, à pas forcés, à créer et se doter d’événements souvent construits artificiellement, pouvant être porteurs d’une certaine idée de rayonnement et de rêve de grandeur, on se dit finalement que tout cela existe déjà avec des événements comme l’American Tours Festival. Des événements souvent construits patiemment au fil des ans et qui sont devenus  de véritables atouts pour leur territoire….

Un festival de plus en plus musical

Depuis 2016, et la séparation de l’American Tours Festival avec les courses Nascar, l’American Tours Festival a pris une nouvelle dimension, l’espace libéré par les courses automobiles permettant de développer une offre de concerts avec l’installation d’une grande scène extérieure pouvant accueillir 25 000 festivaliers. De quoi faire venir des groupes de grand renom, fleurant bon la culture rock mais aussi la culture populaire : ZZ Top, les Insus, Lenny Kravitz ou Deep Purple par le passé, Scorpions et The Straits Cats cette année. Et cela paye : 21 000 pour les Scorpions vendredi soir, environ 20 000 samedi soir…

Si l’American Tours Festival n’est pas un festival de musique au sens premier du terme, cette partie musicale tend à s’affirmer de plus en plus, au point de devenir la véritable vitrine de cet événement atypique et mixte. Au point de devenir également un concurrent de choix pour les festivals régionaux. Non pas sur l’esthétique, l’American festival étant sur une thématique particulière, mais plus sur le fait qu’une partie du public se croise d’un événement à un autre. Un public qui peut être amené à faire des choix pour raison de budget, entre un festival ou un autre, et à ce jeu c’est souvent l’attrait des têtes d’affiche qui fait pencher pour un événement plutôt qu’un autre. Sans oublier que dans le secteur ultra concurrentiel des festivals, l’American bénéficie également des moyens de Tours Evénements, forcément supérieurs aux autres festivals, organisés souvent de façon associative…

3L2A2626

Mais quelle est la recette de ce succès ?

Mais si la partie concert attire, l’American n’en oublie pas pour autant de conforter et développer toutes ses autres facettes et ses différentes ambiances et animations. Des ambiances rock et country façon « American dream » et Route 66, à l’origine de l’événement et qui continue de séduire un public nombreux. Mais aussi des nouveautés chaque année comme l’espace « Venice Beach », sa plage et son ambiance californienne créées cette année. Une autre ambiance et une autre facette de la culture US, pouvant séduire un public plus jeune avec des animations comme le concours de Dunk de basket.

3L2A2300

De quoi créer une ambiance singulière pour un événement qui est le seul en France de cette envergure sur ce secteur. Et de quoi brasser une zone de chalandise large. On a ainsi croisé ce week-end des festivaliers de Touraine, des départements limitrophes mais aussi venant de l’Aube, de Montpellier ou de l’étranger : Pays-Bas, Belgique ou encore Allemagne comme cet homme qui revient à chaque édition depuis 2013 : « L’American Tours c’est unique en Europe, c’est notre convention à nous les rockers, on se retrouve tous comme une grande famille. »

Une fête de famille qui fait la satisfaction des organisateurs qui ont déjà annoncé que l’édition 2020 se tiendrait du 03 au 05 juillet, avec la fête de l’Indépendance en plein milieu donc, de quoi laisser entrevoir de belles surprises et un nouveau show d’envergure.

Photos : James Techer

Print Friendly, PDF & Email