• CDNT
  • CDNT

Le festival La Chaudière se prépare pour un week-end bouillant

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Les entrepôts désaffectés de la rue des Magasins Généraux à Saint-Pierre-des-Corps ont la cote pour organiser des fêtes géantes. Si beaucoup se souviennent encore des 20 ans de Béton au sein même du Magasin Général, les 18,19 et 20 mars prochains, c’est de l’autre côté de la rue que seront attendus de nombreux Tourangeaux pour la première édition du nouveau festival La Chaudière.

Quand on entre dans les vastes hangars qui accueilleront la première édition de ce nouveau festival, c’est l’impression d’un vaste chantier qui saute aux yeux. Pour être fin prêts dans quinze jours, ce ne sont pas moins de 160 à 200 bénévoles qui s’activent, selon les jours. Ici tout est à construire et les bénévoles de la Chaudière créent et fabriquent décors et ambiances. A l’image de ce que furent les fêtes YO dans les années 90, ou encore les anniversaires Béton, le festival la Chaudière promet une ambiance chaleureuse et originale avec des lieux mêlant arts et décors fabriqués pour l’occasion. Ce jour-là, les bars sont en train d’être construits de toutes pièces tandis que dans le hangar « concerts », les toiles géantes provenant des Pussyfolies sont en train d’être installées aux murs. Côté hangar « spectacles », les œuvres commencent à arriver aussi et jusqu’au 18 mars, les lieux vont subir de profondes transformations pour être fins prêts le jour J.

IMG_8658

Du côté des organisateurs, on se donne les moyens ainsi de faire de cet évènement une réussite. Cela commence par la programmation voulue comme éclectique. « Nous ne voulions pas d’un festival uniquement musical, mais au contraire un évènement transdisciplinaire qui mette en avant des arts moins exposés » explique un bénévole. Ainsi si les têtes d’affiches musicales Etienne de Crecy et Rone attireront forcément les amateurs de bon son, l’objectif est de permettre à tous les arts de s’exprimer : théâtre, danse, art de rue ou encore cirque. « Il y aura plusieurs espaces animés en même temps, nous souhaitons que ce soit à la fois un évènement où l’on puisse venir en famille et un évènement pour les jeunes ». Expositions d’artistes se mêleront ainsi à des spectacles d’arts de la rue ou autres dans un hangar tandis que dans le second, le public pourra s’agiter devant les concerts. Le dimanche sera lui une journée un peu spéciale, puisque ce sont les Ilots Electroniques qui investiront le lieu pour leur deuxième anniversaire (l’accès sera donc gratuit le dimanche). Un programme ambitieux qui a été concocté pour animer les 4500m² de locaux disponibles et rendre ce week-end mémorable.

Le programme complet sur le site du festival

IMG_8655

Un festival ambitieux et indépendant

Parmi les organisateurs, on retrouve beaucoup de membres engagés dans le milieu culturel local qui se sont retrouvés avec l’envie de créer un festival d’hiver en toute indépendance. Le festival La Chaudière a en effet la particularité supplémentaire d’être autofinancé. Les organisateurs comptent ainsi sur les entrées billetteries (20 euros la journée et 36 euros le pass deux jours) et les recettes au bar pour entrer dans leurs frais. Un pari assumé clairement : « C’est beaucoup de débrouille et de volonté, mais si cela réussit on ne pourra en être que plus fier ». Tout est dit.

En attendant notre reportage vidéo sur les coulisses du festival, voici quelques photos des lieux :

IMG_8678

IMG_8681

IMG_8691

  IMG_8702

IMG_8682

   IMG_8704

Crédits photos : Mathieu Giua pour 37°

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !