Culture

Le clip de la semaine : «La communauté de l’agneau» de La Fable (Opéra Zoo Pop)

Chaque vendredi nous plongeons nos mains de gourmands dans l’inépuisable réserve de groupes tourangeaux talentueux et nous en extirpons un clip rien que pour vous.

Un opéra très space

On avait un peu perdu la trace d’Arnaud Fraisse depuis sa (courte) carrière de batteur pour la pop anglaise raffinée de Paper Plane et pour son excellent roman «Les Nuances de la Brume» sorti en 2012, et leur seul point commun : la ville de Liverpool. Désormais trentenaire, le beau gosse du coin signe une œuvre pour le moins surprenante : une espèce de concept album pour enfants (ou pas) à partir des fables de La Fontaine et du Roman de Renart. Objet musical non identifié et fort attachant, dont nous reparlerons bientôt en détail (on est déjà fan).

visuel Zoo Pop

Place aujourd’hui à ce premier clip du projet, présenté par Arnaud Fraisse et «ses potes» (on n’en sait pas plus pour l’instant) comme «un premier clip artisanal pour promouvoir le projet sur les réseaux sociaux».

Grosse poilade tourangelle (il y en a d’autre des fois, de la poilade, dans cette rubrique : des baskets du chanteur de Roller79 au clip de Hélas! avec le cochon égorgé, en passant par celui de Dog Guilty Party à l’arrêt de bus…). Nous voici ici avec une histoire d’agneau donc (le titre ne vous ment pas), sur la Loire, au Parc Mirabeau et dans les rues tranquilles des beaux quartiers de Tours : l’endroit idéal pour que le renard fomente son plan tranquille (assis dans un vieux fauteuil avec un calepin et un stylo) sans que personne ne se doute de quoi que ce soit (vous avez déjà vu une patrouille de police rue Traversière ?).

Bref, ça déroule et c’est vrai que ce n’est pas tous les jours que les paroles d’une chanson sont presque exclusivement réservées à la description dans le détail d’un plan d’attaque de loup. Pas tous les jours non plus qu’un renard veut se servir d’une tortue pour assommer un loup (suivi d’un petit solo de guitare flamenca pour détendre un peu l’atmosphère et ménager le suspens) afin que celui-ci cesse d’attaquer les pauvres agneaux du «village», forcément gentils (et avec une jolie petite culotte noire aperçue sur un bateau face à l’Ile Simon, mais ceci est un autre sujet).

Tout ceci se termine par un duel de regards entre les deux canidés en chemise et par un pseudo chœur religieux dans la cathédrale de Tours afin de louer l’héroïsme du renard qui a débarrassé la communauté du grand méchant loup. Vraiment trop kiffant et à montrer d’urgence à vos enfants qui devraient savourer la chose à peu près autant que vous. On meurt d’envie de voir les futurs épisodes de cette comédie musicale loufoque, urbaine, drôle et vraiment très très pop !

Un degré en plus :

> Démarré en 2013, ce projet sort enfin sous la forme d’un album 12 titres, le 1er septembre sur Soundcloud. Nous avons eu deux coups de cœur : le futur tube interplanétaire «Tueur de poules» («tu es méchant, tu as mangé maman») et l’incroyable «Poney en apnée», du Jean-Louis Murat passé à la moulinette Lio ou Elli & Jacno (sic), hilarant. Mais pas que. Super bien, en fait.

Print Friendly, PDF & Email