• CDNT
  • CDNT

Le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré se dévoile

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Hier comme plus de 300 Tourangeaux dans l’après-midi et environ 400 officiels le matin, 37° a fait la visite du chantier du Centre de Création Contemporaine Olivier Debré.

DSC_2293

Une visite que nous avions déjà fait en octobre 2014 puis en juin dernier. L’occasion de se rendre compte de l’évolution rapide des travaux. Un chantier qui s’achèvera en octobre 2016, date d’ouverture prévue du CCCOD.

L’après-midi, le chantier était ouvert au public avec l’organisation de visites guidées par petits groupes. Les visiteurs ont ainsi pu découvrir les différents espaces du CCCOD : La Nef dédiée aux grandes installations, la galerie des abstraits, espace dédié à l’œuvre d’Olivier Debré et aux différentes formes de l’abstraction. La galerie noire qui sera dédiée aux artistes de notre époque, à travers des projets expérimentaux. Les petites galeries en surplomb qui seront essentiellement consacrées à la présentation d’œuvres graphiques. Mais aussi l’emplacement future d’une librairie, d’un café, d’un auditorium de 70 places… Autant d’espaces qui devront permettre au CCCOD de s’affirmer comme lieu multiple ouvert à toute la population.

Question tarif, même si cela reste à affiner, le billet d’entrée devrait se situer entre 6 et 8 euros, tandis qu’un abonnement annuel se situerait aux alentours de 25 euros. La librairie et le café seront quant à eux des espaces gratuits, libres d’accès.

Un chantier à découvrir en images ci-dessous :

IMG_2319

DSC_2189

IMG_2325  IMG_2344 La future galerie des abstraits.

IMG_2323

IMG_2331

IMG_2335

IMG_2334

IMG_2338

     IMG_2343

IMG_2354La galerie noire

IMG_2357

DSC_2287 (2)         DSC_2294

DSC_2263

Crédits photos : Mathieu Giua et Laurent Geneix pour 37°

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !