« La Fête de la Musique c’est un peu le nouveau bal populaire »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Il y avait une nouvelle fois beaucoup de monde hier soir à Tours pour la Fête de la Musique.

IMG_0921Monsieur Philomène

« La fête de la musique c’est un peu le nouveau bal populaire ». Cette phrase entendue hier soir dans les rues de Tours résume un peu à elle seule l’esprit de la fête de la musique. Chaque année, que cela tombe en semaine ou en week-end, un monde fou descend dans les rues écouter le premier groupe, chanteur, DJ croisé au passage, sans le connaître avec un plaisir de la découverte ou de la réécoute de vieux tubes réinterprétés plus ou moins brillamment par ces centaines de musiciens amateurs. Une ambiance clairement populaire, à l’instar de ce que pouvait être le 14 juillet (et est toujours dans certains villages). Bref, du monde il y en avait encore pour cette édition 2016 et il fallait parfois savoir se frayer un chemin sur l’axe infernal Rue Colbert / Rue du Commerce / Place Plumereau. Du monde et des pépites entendues qui nous ont rappelé que la Fête de la Musique était un rendez-vous de mélomanes avertis (attention les propos cités ont réellement été entendus hier soir ) :

– Bon on va pas suivre la Batucada toute la soirée, on peut aussi aller écouter de la musique non ?

ndlr : Aussi curieux que ça puisse paraître c’est aussi de la musique, mais en effet une soirée entière ça peut être long.

– J’ai pas encore entendu « Where is my mind ? »

ndlr : Le titre Numéro 1 au Top Reprise de la Fête la Musique 24 ans de suite. Tout se perd.

Côté musique, comme on n’est jamais si bien servi que par soi-même, on a écouté nos propres conseils et sommes retournés voir Philémone sur la scène Terres du Son au château de Tours. Le trio continue sa progression et Fanny la chanteuse est de plus en plus libérée. Un bon avant-goût de ce qu’ils montreront sur la scène Propulson pendant le festival Terres du Son. Sur la même scène, un peu plus tard, mais visiblement encore un peu trop tôt pour beaucoup, le Math Rock énergique et dévastateur de Mathem & Tricks a surpris son monde. Le duo guitare / batterie envoie du lourd et devrait être dans son élément le vendredi soir sous le Chapiteau de TDS puisqu’il jouera vers 22h.

Un peu plus loin Place Plumereau, on notera les deux groupes sympathiques Farlight et Monsieur Philomène. Ce dernier récent vainqueur des Tremplins des 3o et des Kampagnarts livre un rock festif un peu passé de mode par ailleurs mais dans lequel Monsieur Philomène excelle. A voir ce samedi au festival Les Kampagnarts.

Notre Coup de coeur 2016 : Jekyll Wood

Pour revenir à des choses un peu plus sérieuses, s’il fallait retenir un coup de coeur hier soir ce serait forcément Jekyll Wood qui se produisait place Plumereau sur la scène Chapau Prog. Revenu à une composition solo qui lui sied si bien, après une tentative en formation trio, c’est un Jekyll Wood revenu aux bases de sa musique qui s’est bien amusé sur scène et qui a  montré l’étendue de sa palette artistique. Homme orchestre nouvelle génération, le groove-rock du bonhomme est toujours efficace. Ce retour au solo est une réussite et on retrouve un Jekyll Wood s’éclatant entre machines et guitare. Il y a un talent incontestable dans Jekyll Wood, pas encore assez reconnu à notre goût.

IMG_0834

IMG_0861  IMG_0802

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu