Culture

Gagez deux places pour Odezenne au Temps Machine

Odezenne, vient de sortir son nouvel album « Au Baccara » et sera sur la scène du Temps Machine pour sa nouvelle tournée le 10 novembre prochain. Pour l’occasion, le groupe bordelais vous fait gagner deux places pour y assister (rendez-vous en bas de l’article). 

La dernière fois qu’on avait vu les Odezenne c’était sous la chaleur d’un mois d’août sur l’île Aucard. Le groupe bordelais avait alors accepté de venir faire un petit détour en Touraine pour le festival de soutien à Radio Béton « Aucard is not dead ». En pleine tournée de « Dolzidger Str 2 », leur album sorti un an plus tôt, Mattia, Alix et Jaco, le trio composant Odezenne, exploraient un univers soigné à la fois métaphorique et poétique, moins direct que par le passé. Un album qui marquait une évolution certaine dans l’histoire de ce groupe adepte du DIY (Do It Yourself) de A à Z. Enregistré à Berlin, « Dolzidger Str 2 » séduisait alors pour sa beauté froide, implacable, entre textes pointus et nouvelles sonorités produites intégralement par Mattia, le métronome du groupe.

De quoi rendre le groupe un peu plus inclassable. A chaque sortie, Odezenne se renouvelle et procède à une mue, qui ne se dément pas en cet automne 2018 avec la sortie de leur nouvel album « Au Baccara ».

Un album qui poursuit l’évolution entamée sur l’album précédent avec ce son électronique vaporeux sur courant alternatif. Entre balades nonchalantes et morceaux techno hypnotiques, « Au Baccara » séduit autant qu’il désarçonne au premier abord. Il faut rentrer dedans pleinement pour en apprécier toute sa substance et sa complexité. C’est peut être la principale particularité des Odezenne d’ailleurs ce refus de la simplicité. Dans les textes déjà : des mots simples mais des sens codés, des propos acérés mais un art de la poésie certain, devenu marque de fabrique. Pourtant, Alix et Jaco, les deux paroliers du groupe, ne cessent de chercher de nouvelles formes d’écritures et un renouveau perpétuel. Sur cet album, c’est une écriture à quatre mains qui est venue noircir les feuilles ou plutôt les écrans des deux auteurs. « Les 11 titres ont été écrits sur Google Doc, avec Alix on était chacun devant notre écran et on modifiait en direct les textes et on voyait ce que l’autre modifiait, cela obligeait à se surprendre » explique Jaco. « C’est une façon de se réinventer », poursuit Alix, « on était deux cerveaux sans filet ».

« On fait l’effort d’aller chercher d’autres trucs, de construire de nouvelles choses. Si tu fais pas gaffe la vie te prend dans tes obligations et tu te figes » assène de son côté Jaco. Une vérité qui se retrouve également dans les productions de Mattia qui ne cessent de bousculer les codes là-aussi, entre nappes de synthés analogiques, balades électroniques (Au Baccara) ou explorations techno underground (Bébé)… « Il y a beaucoup de temps de recherche de la part de Mattia, il a continué de grossir son trésor de guerre avec de nouveaux synthés également. Et puis il y a cet enregistrement sur une console légendaire au studio Konk à Londres qui a permis de laisser parler toute sa folie » explique ainsi Jaco.

A découvrir en live au Temps Machine le 10 novembre prochain.

Un degré en plus :

A l’occasion de leur venue au Temps Machine, Odezenne font gagner 2 places aux lecteurs de 37°. Pour tenter votre chance, il suffit de nous laisser un petit mail ou un message sur notre page facebook avant le dimanche 04 novembre 23h59. Le gagnant sera tiré au sort.

Print Friendly, PDF & Email