Culture

Finaliste de la Nouvelle Star, Manu Galure trace sa route à Amboise et à Tours

Découvert en 2016 dans le télé-crochet de D8, Manu Galure accomplit aujourd’hui un rêve qu’il nourrissait depuis de nombreuses années. Cet amoureux de randonnée voulait se lancer dans un tour de France à pieds sans pour autant renoncer à la musique. C’est finalement une « Tournée à pieds » démarrée le 22 septembre chez lui à Toulouse qui lui permet d’établir un équilibre entre « les randonnées solitaires et les tournées aux sollicitations constantes ». Une démarche humble, à son image.

Hors des sentiers battus

Son « piano sur le dos », Manu Galure arrive vendredi de Landes-le-Gaulois (32 kilomètres de marche) à Amboise où il se produira à la médiathèque Aimé Césaire avant un concert à Tours samedi. Pour les noviliaciens qui le souhaitent, il est aussi possible de l’inviter à Neuillé-Pont-Pierre dimanche avant qu’il ne se rende en Sarthe. C’est l’esprit troubadour du chanteur, lui qui n’a rien cédé aux lumières de la starisation TV, ouvert aux opportunités, mais version 21ème siècle. Une carte interactive sur son site permet de connaître ses dates mais aussi de l’accueillir quand il n’a rien de prévu. C’est de cette façon que la tourangelle Christine Blet s’y est prise : « on a l’habitude d’organiser des concerts privés à la maison, ce sont des artistes qu’on a vus et qu’on veut faire connaître. Manu Galure est une exception. » Loin de l’esprit marketing de l’émission qui a consacré le chanteur, les Blet ont été surpris que la date tourangelle reste si longtemps vide. Samedi, on pousse les meubles et chacun apporte avec lui de quoi manger et boire, à partager après le concert.

200 kilomètres et 64 concerts

Auteur, compositeur et interprète, Manu Galure est le digne héritier des chanteurs libres et heureux tels Charles Trenet ou Jacques Higelin. Il dit s’épanouir dans une formule « piano-voix » avec « cent personnes, c’est bien ». Il y en aura un peu moins à Amboise et à Tours où l’ambiance sera plus intimiste.

2000 kilomètres et 64 concerts à son compteur en 4 mois, l’occitan a imaginé parcourir toute la France en 2 ans et demie. Il est dans l’ouest jusqu’en juin puis s’attaquera à l’est avant de revenir chez lui en décembre 2019. Son premier album digital « Automne 2017 » est disponible sur son site à prix libre, en forme de soutien à son projet.

Dorothée Briand

Amboise – vendredi 26 janvier – Médiathèque Aimé Césaire à 20h – 10€

Tours – samedi 27 janvier – chez l’habitant (voir site)

http://www.manugalure.com

Print Friendly, PDF & Email