• CDNT
  • CDNT

Ecoute Voir : un festival plein de bon sens

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Créé il y a six ans par Francis Plisson, le festival Ecoute Voir lance son édition 2016 cette semaine. Une édition qui s’annonce particulièrement riche.

Avec comme idée de départ de fabriquer un évènement évoquant les rapports entre le corps et le son, le chorégraphe Francis Plisson a su année après année enrichir son festival pour arriver à une édition 2016 faisant la part belle à la pluridisciplinarité. En plus des performances et représentations qui se tiendront de vendredi à dimanche, Ecoute Voir propose en effet cette année, des expositions à commencer par l’installation monumentale de Zimoun présente sur le site Mame et visible jusqu’au 26 janvier. « Ces travaux ont un rapport direct avec le thème du festival puisque Zimoun qui était d’abord un musicien qui s’est tourné vers les arts plastiques présente des oeuvres visuelles et sonores. On a pu le faire venir grâce au soutien du label Rayons Frais » explique Francis Plisson. Autre exposition à voir, celle de Julie Verrin, visible au Petit Faucheux, un artiste tourangelle travaillant le graphisme mais aussi les textes. « C’est la première année où on installe des expos qui durent dans le temps, mais elles ne sont pas dissociées de la thématique du festival »

Cette dernière exposition est visible au Petit Faucheux, lieu à l’origine avec Francis Plisson d’Ecoute Voir et partenaire principal encore aujourd’hui de l’évènement. Le Petit Faucheux accueillera ainsi plusieurs représentations ce week-end dont Western de Perrine Mornay (samedi 16 janvier à 21h), ou encore la toute nouvelle création d’Hélène Rocheteau et de Jean-Baptiste Geoffroy (le batteur de Pneu) nommée « La nuit manquante #1 #2 » (dimanche 17 janvier à 17h). Mais dans sa volonté d’ouverture, Francis Plisson a décidé d’aller chercher d’autres lieux dans la ville également.

Cette année Ecoute Voir se dissémine ainsi à la Chapelle Sainte-Anne, celle du Conservatoire, la Librairie Le Livre ou encore Le Volapük. Pour Francis Plisson, « La multiplication des partenariats permet de programmer des choses différentes dans des lieux atypiques qui offrent d’autres rapports entre le public et les artistes » justifie-t-il en citant l’exemple de la prestation « Pourquoi Moi » d’Emmanuelle Raynaut qui se tiendra à la Chapelle Sainte-Anne samedi (trois séances de prévues). Une prestation pour laquelle l’artiste a spécialement retravaillé son spectacle pour l’adapter à ce lieu confiné et compartimenté. Un exemple parmi tant d’autres, tant la programmation d’Ecoute Voir s’annonce atypique mais avec comme ligne directrice de montrer « qu’à travers un corps commun, on peut se promener dans des esthétiques très différentes ». A découvrir dès demain.

NEW AGE (Marianne Baillot 2015)NEW AGE (Marianne Baillot 2015) © Patrick Berger

Un degré en plus :

> Retrouvez la programmation complète

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !