ChroniquesChroniques-Politique

[Dans la tête de…] Thibault Coulon, le guide

Inaugurations, prises de parole publiques… Dans ces instants, les politiques sont au sommet de leur art et se mettent en scène, n’hésitant pas à partager le tout sur leurs réseaux sociaux. Des instants de com’ privilégiés qui se répètent à l’envie. Mais que se passe-t-il dans leur tête au moment de la photo ? A la rédaction de 37 degrés, on est du genre indiscrets et on a trouvé le moyen de s’infiltrer dans le cerveau de nos élu(e)s pour humer le fond de leurs pensées. On a longuement hésité avant de conclure qu’on ne pouvait pas garder ça pour nous… Évidemment les photos sont réelles, les commentaires non…

Cette semaine, que pense l’adjoint au maire de Tours et vice-président de Tours Métropole (LR) Thibault Coulon au moment d’accueillir le secrétaire d’Etat en charge du numérique Mounir Mahjoubi ?

« En moins d’un mandat, c’est déjà le deuxième secrétaire d’Etat au numérique que j’accueille en Indre-et-Loire. La dernière fois c’était sous François Hollande et ça ne nous avait pas trop réussi : Axelle Lemaire n’a pas été assez impressionnée par Mame pour qu’on ait le label French Tech. J’ai boudé un peu, puis j’ai rencontré Emmanuel Macron à Las Vegas : je l’ai fait poser avec un badge French Tech Loire Valley, et après son élection je suis devenu le meilleur ami de droite des Macronistes tourangeaux. Clairement, j’ai fait le job pour le rayonnement du territoire. Ça va peut-être payer cette année.

Une question me taraude néanmoins… Mounir Mahjoubi, je le tutoie ou je le vouvoie ? C’est un ministre, mais c’est le ministre des startups. Sûr que dans son ministère les ampoules des lustres font de la musique et se commandent par smartphone. Il parait même que les buffets des réceptions sont livrés par Uber Eats !

En tout cas j’ai plein de gens à lui présenter : l’avenir de la Touraine, du Val de Loire, de la France et de l’infini ! Ils n’ont pas besoin de traverser la rue pour trouver un emploi, ils le créent directement depuis leur MacBook ou leur Galaxy S9. De véritables générateurs de likes, de buzz et de forwards. Ils ont parfois des chemises aux motifs discutables mais elles coûtent moins cher que les costumes d’Emmanuel Macron. Oups, je ferais peut-être mieux de ne pas trop critiquer car l’algorithme politique est au moins aussi intraitable que le Président de la République avec les journalistes (ce qui n’est pas pour me déplaire, soit dit en passant). »

Print Friendly, PDF & Email