ImageChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps #136 Voir Langeais et mourir !

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

Parfois les images de cette chronique se passeraient bien de tout commentaire : une légende, et hop ! Le tour serait joué (et la pige accomplie). Mais c’est plus fort que mon Moi : je souffre de logorrhée chronique, donc faut que je vous cause un peu. Tiens ça pourrait être le nom d’une future rubrique de 37 degrés, ça : «Logorrhée chronique».

Bon bah puisque je vous tiens, je ne vais plus vous lâcher. Donc à Langeais (mais pas que), il y a des noms de lieux-dits qui arrachent la tronche. D’ailleurs rien que l’expression «lieux-dits», ça me fait penser à «tiens-toi le pour dit», comme une menace à peine voilée.

Au moins là, on sait qu’il ne faut pas mettre son clignotant et qu’il vaut mieux passer son chemin. Pas sûr que les agents immobiliers du coin arrivent à refourguer quoi que ce soit dans ce bled. C’est pire qu’un projet de rocade ou d’autoroute, ce nom… «C’est quoi l’adresse du bien ? – Heu… C’est à Mort vous êtes… – Ah, ok, bon bah on va réfléchir, hein, on vous rappelle pour confirmer la visite.»

Il paraît que des suicidaires du monde entier viennent ici en pèlerinage. Ils vont jusqu’au bout de cette rue et apparemment après ils reviennent comme des cons et ils disent qu’ils se sentent beaucoup mieux. Le tourisme local devrait peut-être capitaliser là-dessus… ça plus le château, Langeais pourrait bien être the next place to be. #so2018

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email