ArticleChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps #121 Souffleurs de feuilles Quai André Malraux

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées par notre journaliste Laurent Geneix dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

20171105_220943

Chevaliers de l’automne, super héros à moteurs à explosion à la main, cantonniers des temps modernes passés à la moulinette Ghostbusters… mais que symbolise vraiment le beau métier éphémère de souffleur de feuilles d’automnes ?

La fragilité de l’emploi (le souffleur de feuilles n’est utile à la société que quelques semaines par an) ?

L’obsession de la propreté de notre époque (des feuilles qui moisissent dans les rues, c’est sale) ?

L’omniprésence de la machine qui tue l’emploi (avant, on les balayait les feuilles mortes, il fallait cinq fois plus de temps, donc cinq fois plus de gens) ?

La nostalgie des vieux métiers simples qui mettaient de l’humain un peu partout (qu’on pourrait appeler le «syndrome du poinçonneur des Lilas») ?

Un geste artistique magnifique qui consiste à modifier l’espace urbain en temps réel en déplaçant certaines de ses composantes (oui, car on oublie de le dire : le souffleur de feuilles souffle les feuilles mais ne les ramasse pas pour les expédier au compost) ?

On se prend à rêver d’autres types de souffleurs dans les rues de nos villes, à toutes les saisons… Les souffleurs de pissenlits au printemps, les souffleurs de bulles de savon, les souffleurs de textes pour les comédiens amnésiques, les souffleurs de bonnes idées, les souffleurs d’idées noires qui les chasseraient toujours plus loin, les souffleurs de vers pour les poètes en mal d’inspiration, les souffleurs de joggers qui aideraient à les propulser un peu plus vite, les souffleurs de voitures mal garées, les souffleurs au fromage, les souffleurs un peu, les souffleurs qui ne jouent pas, les souffleurs de vent et, à la fin, les derniers souffleurs.

Un degré en plus

> Retrouvez toute la collection des «Signes des Temps» en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email