ChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps #196 : Panneau surchargé à Amboise

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

J’ai toujours trouvé un charme aux panneaux publics. Qu’ils soient de libre expression, officiels, de quartier, d’informations… Ils révèlent souvent bien plus qu’ils n’en ont l’air, de la société environnante. Derrière l’aspect souvent austère et froide de ces éléments du mobilier urbain, se cachent en effet souvent des éléments de l’ambiance actuelle. Elections électorales, affiches fluo des boîtes de nuit ou encore affiches de concerts pour ceux de libre expression, derniers arrêtés municipaux et autres actes légaux pour les officiels… ambiance d’un quartier pour ceux entrant dans cette catégorie.

Celui-ci m’a conforté dans mon impression. Au détour d’une balade à Amboise, à deux pas du Château Gaillard en venant du Clos Lucé, le visiteur ne peut se méfier à première vue du chemin qu’il emprunte. Pourtant en s’aventurant sur ce lieu au charme bucolique qui mène vers le château récemment restauré, mieux vaut pour lui qu’il ait remarqué ce panneau à son entrée.

Le message est clair et limpide. L’abondance des affichettes témoigne de la véhémence du message des riverains. Passant, fais attention, tu entres dans une zone de conflit. La preuve même ce panneau est mis sous surveillance, c’est dire…

Drôles au premier regard, ces différents messages, en disent beaucoup sur les problématiques des lieux touristiques. L’affluence de l’année s’annonce historiquement élevée dans cette cité royale, pourtant Amboise n’est pas Venise, pourtant les dommages collatéraux du tourisme, font déjà effet sur ces riverains, peu décidés à laisser la priorité aux touristes. Et ce n’est pas les escargots, les vipères et les hérissons qui vont s’y opposer…


Un degré en plus :

Pour découvrir toute la collection des Signes des Temps cliquez ici. Et si vous aimez cette chronique, retrouvez une compilation des plus belles proses de ses 3 premières années dans un livre paru chez les Editions Sutton. En vente dans toutes les bonnes libraires 😉

Print Friendly, PDF & Email